AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [Hibernia] Lough Derg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: [Hibernia] Lough Derg   09.03.08 14:46

*Quand on évoque ce lieu au beau milieu d'une conversation, on aperçoit des lueurs, des étoiles, des rêves dans les yeux ceux-ci. Souvent, on voit leur œil s'humidifier, s'imprégner de l'histoire de cette région ... et pourtant, l'esprit des vagabonds ne comprenne pas toujours pourquoi un lieu peut susciter tant de réaction.
Lough Derg n'est pourtant qu'une terre comme les autres, en abondance de joie l'été et un peu plus réservé lors des grands Hivers, une terre où l'on vit assez bien, la mer en son seuil, l'Aurulite en son sain, et une légende en entité.

Ce lieu est presque mythique, berceau d'Hibernia, c'est ici que naquit Lugh Lamfhota, sauveur et premier Roi d'Hibernia ... d'où le nom de la région. Alors pourquoi Derg? A l'origine, c'était les Dergans qui tenaient cette région, et c'est l'alliance entre une partie de ces Dergans qui donna la Zone de Lough Derg.
L'autre, fut appelé Lough Duhr, et les Dergans mutèrent en Siaabra's ... résulte donc une guerre, un massacre, la bataille de Tir Na Nog, la Chute de Tir Nam Boe, la Chute de Ardre, bref Hibernia était mitigée entre défaite et victoire.
Tout changea, malheureusement, lorsque les autres factions d'Hibernia entrèrent en confit contre l'elfe Lamfhota ...
Et Lamfhota les a mené, ces celtes, ces elfes, ces Lurikeens ... ils partirent de Tir Na Nog, libérèrent Ardre, ensuite Druim Ligen, traversèrent la Forêt maudite, Domnaan, et toutes ces paysages féeriques pour enfin arriver à la Valée de Baloor.
On raconte que pendant son trajet, les forces Siabriques, Finhlaats et enfin Fomoriennes se sont affronté lors d'une presque ultime bataille, celle de la tour de Lough Duhr, au palais de la reine Siaabra's ...
On murmure encore aujourd'hui les récits de cette bataille, on chatouille de vers doux les fragiles tympans des curieux, on rend hommage à la plus grande bataille d'un de nos ennemis.
La reine, gagna la bataille avant que le confit n'eu commencé ... et cella, les Finhlaats l'avaient très bien compris, à peine La mort commençait à fertiliser les sols de ces marrais qu'ils battaient en retraite, mais en direction, malheureusement pour nous Celtes, vers la Forêt Maudite.
Leananhside, dirigea ses fidèles Siaabra's à la mort, vers l'armée de Baloor ... vers les immondes Fomoriens. Grâce aux sacrifices de nombreux de ceux-ci, elle a eu le temps d’inventer quelque chose de terrible, les Sorts-Vivants. Lorsque son incantation était lancée, son sort prenait une forme de brume, de boule, ou même d’un homme, d’un ange, d’un crane ailé. C’était une personnification de la mort, et la bataille continue encore et encore, caractérisée par des explosions un peu partout, des cris, et cela tient du mythe, mais on raconte que les premiers enchanteurs sont le fruit de ses Sorts-Vivants.*
[Gros, très gros chapitre à venir, reprenant cette histoire en de + grands détails]
(c'est vraiment pas top, c'est juste histoire d'introduire Pwet Very Happy)

On m’a conté aussi que lors de la dernière escarmouche Fomoriennes, alors qu’avançait encore et toujours Lugh vers le palais de leur maitre à l’autre bout du monde, le ciel explosa … il cédait enfin à la puissance de cette foutue guerre, une se passant à Lough Duhr, l’autre au Bout du monde.
Et Depuis se jour, nous n’avons plus de nouvelles de nos cousins elfes et Lurikeens, certains disent qu’ils ont été absorbé par la faille tout juste crée dans le ciel, certains disent qu’ils ont tous péris sous le bruit de la cassure, certains encore disent qu’ils n’ont pas résisté à la lumière du nouveau monde, tout juste créer.
Car oui, toutes les légendes y concordent, Hibernia a changé, et voila j’ai écrit ces lignes dans mon Codex, je veux que tout le monde se souvienne de Mon Hibernia, de ma contrée, de mon Village.
Normalement, vous avez du déjà lire la bataille de Mag Mell, mais je me souviens très peu de mon ancienne vie, avant mon illumination. Par contre, je me souviens du bruit, des rires, des festins, de mes amis, des bières, de Océanide, de Keel, de nos montagnes, de la pluie, O comme il pleuvait de l’Aurulite sur nos champs et O comme ceux-ci étaient jonché d'eau, je me commémore mon injustice, le fait que mon frère parti s’entrainer avec les ancêtres, et tant d'autres choses qui me caressent l'esprit.
Oui Tout Premier-né était sur le champ entrainé, éduqué, instruit, on en faisait une élite, et je me souviendrais toujours du retour de mon seul ami, Edouard Keel, il était revenu comme un héros, il avait survécu à l’entrainement, tellement différent de mon ainé. Et seul contre huit, il nous flanquait encore et encore des raclées. Je l’avoue, il m’a trainé dans sa voie, et je dois avouer qu’il faisait vraiment parti de nos ancêtres, si nous avions eut quelque gens comme lui, nous n’aurions jamais reculé jusque dans cette tour. Un formidable guerrier, voila ce que tu es Keel, je te confie Hibernia, et soit à jamais bénit, toi qui ne tombera jamais.
Bref pour en revenir, j’ai peur qu’Hibernia change encore, j’ai vaincu les Siaabra’s … Leananhside aussi, j’ai purifié la Forêt maudite, Baloor est mort de la lance de Lugh, et Hibernia devient de plus en plus puissante chaque jour, j’ai peur qu’elle change une nouvelle fois, c’est pour cela que je l’abandonne, je veux me rattraper, Dieu donne moi la vie!
Dernières pages du Sacro-Codex.


Dernière édition par Drarirfha le 18.03.08 19:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   10.03.08 15:09

*Il atterrit à pleine vitesse sur le sol Hibernien, et le choc envoya balader l'air tout autour de lui. Il contempla les traces de son passé en posant son regard et sur les collines, et sur les arbres, et sur cette si faible lueur, si lointaine, qu'était Mag Mell.
La crampe au ventre et la tête compressée par les souvenirs, il avançait son corps ailé vers ses origines.
Il marchait, de plus en plus vite, pour enfin courir le plus rapidement possible, sans se soucier du moins du monde de ce qu'il l'entourait ...
Les arbres défilaient, ainsi que les fleurs, que les pierres, et il voyait de plus en plus nettement son village, et enfin ses tatouages s'illuminèrent ...
A cette pensée, Drarirfha souri, non rien n'avait changé, l'Aurulite était toujours là.
C'est seulement à quelques mètres qu'il s'était arrêté au devant de tout ses anciens compagnons.*

*Il dégageait une telle lumière, les cheveux au vent, le pentacle entre ses ailes, le sourire au visage, il était rayonnant, il montrait l'Ange qu'il était devenu, il était tout simplement Magnifique.*
D'abord aucun n'eu le courage de s'avancer, à part les enfants, qui d'instinct lui ont souri et lui ont pris la main. Pour eux, un être si Charismatique ne pouvait être mauvais et face à ce geste la réaction ne se fit pas attendre, les plus émotifs en pleurèrent de joie, les plus joyeux le bercèrent d'accolades et enfin les autres n'en croyait toujours pas leurs yeux.
Il était revenu, il était à nouveau vivant, et tous pensait à l'avenir.*

*C'est d'abord un enfant, qui commença la chanson, et tout Hibernia se tût. Il n'y avait plus aucun bruit dans Mag Mell, personne ne bougeait pour regarder d'où venait ce cantique, mais tous écoutait.
Et on voyait déjà couler les larmes de tous et on voyait encore se graver un sourire des plus grand sur le visage de l'ange.*

*C'est bien plus tard, après le festin, les retrouvailles, la visite de la région, que le Druide Fagan lui parla, en tête à tête.*
F:" Je suis content que tu sois venu, et en trois ans tu n'as pas changé d'un pouce ... si seulement j'avais ton secret pour rester jeune "
D:" Haha, je suis heureux de te revoir moi aussi, vous m'avez tous manqués!"
F:"J'espère que tu ne vas pas en plus inonder ma maison hein !"
D:" Je vais essayer de ne pas trop alors"
F" Drarirfha, tu sais que je t'ai toujours considéré comme un fils, dit-il en visant du regard la voie lactée, mais je dois t'avouer quelque chose de terrible, c'est au sujet de Edouard, oui ... Keel malheureusement.
D:" Hein ? Tu essayes de me dire qu'il est mort ? S'il te plait dit moi que je me trompe sinon je ...."
F:" Non tais-toi, et écoute moi. Oui en quelque sorte il est mort.
D:" Fagan, Dit moi la vérité tout de suite, je t'en prie!!"
F:" Drarirfha il faut que tu saches qu'après ton départ, Keel est devenu un monstre, il a commis des atrocités partout sur Hibernia, il prend un plaisir fou à tuer et à tuer encore et encore, certains disent qu'il a succombé aux avances démoniques, comme beaucoup d'autres, Ce que j'essaye de te dire, c'est que Keel, ton Ami est mort, et maintenant celui qui lui remplace n'est juste qu'un être assoiffé de plaisir, de puissance, de sang, et je t'en conjure, fait ..."
D" Heu ..., non dit-il en riant, Que...No...Non ce n'est pas possible, pas lui, NON PAS LUI MERDE, MEEEEEEERDE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
*Il poussa un tel cri, qu'il se fit peur à lui même, et sous l'impact sonique, plusieurs arrivèrent en ne sachant pas ce qu'il arrivait, de le calmer et de protéger leur vieux sage.*
Et sans aucune difficulté, tantôt avec ces bras, tantôt avec ses ailes, Drarirfha leur fit gouter à ce qu'il lui restait des danses ancestrales Hiberniennes.
Et à ce moment, plus personne n'ose s'approcher de lui, sauf Fagan qui tentait tout pour le calmer.
" Je t'en supplie, Drarirfha, reprend toi !!!!!!!!!!"
Mais cette parole eut le même effet qu'une blague lancée à un sourd ...
"POUrquoi lui MERDE, T'AVAIS PAS LE DROIT, MAIS J'AI FAIT QUOI AUX CIEUX POUR MERITER CA HEIN ?!!!!! POURQUOI TOUT DEVRAIT TOMBER SUR MOI ET SUR CEUX QUE J'AIME ?!!! AHU!!"
*A ce mot, tout son corps devenant lumineux, ses yeux lançaient des éclairs, il était en pleine démence ... et il libéra tout sa colère, toute sa déception d'un seul coup.*
*La maison vola en morceaux ... et même le sol était défiguré. Et il continuait à taper ce sol, il n'était plus dans son corps, il laisser tout lui transcender l'esprit. Finalement il se calma, lorsqu'il entendit la douleur de Fagan, et en un instant il passa de la rage, à la honte.
Il commençait à trembler, il attrapât sa tête dans ses deux mains, il se tira les cheveux, il pleura mais ceci était assez courant pour lui. Lorsque il vit dans quel état il avait mit la masure, il s'en voulut encore plus, et à ce moment il sortit sa lance, prêt à se l'enfoncer dans les avant-bras.*
*Et lorsqu'il voulut appuyer sur son pilum, il sentit quelqu'un lui tenir le torse, un enfant, et il le serrait si fort qu'il ne peut que lâcher sa lance en signe d'ultime signe de Rédemption.*
*Tout Mag Mell était là, à l'interroger du regard, et il dit d'une seule traite: "Je sens que, je vais aller parler à Keel, je suis désolé, la prochaine fois que je reviendrais, je vous promets de laisser vos sourires sur vos visages jusqu'au matin"
Et Drarirfha quitta Mag Mell, il était temps pour lui d'apprendre ce qui se tramait à Tir Na Nog.*
Et je l'ai vu partir, ce petit, Troisième dans l'ordre de succession et pourtant, quel enfant ! Si il savait qu'il avait un fils, et qui devra endurer tout comme lui le fardeau de posséder un don, O si il savait, il se sentirait déjà moins seul ... Océanide et maintenant toi Keel, qui va encore une fois l'abandonner à son destin? Trouve la paix mon enfant, car moi je t'aime comme si tu étais mon fils et je ne supporterais pas que tu me laisses, personne en fait supporterais une nouvelle fois cela, nous avons tous besoin de toi, nous avons tous besoin d'espoir.
Fagan, Historique d'un Saint.


Dernière édition par Drarirfha le 18.03.08 19:05, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   16.03.08 15:22

*Il marchait maintenant depuis quelques heures et l'Aube commença à se mouvoir.
C'est lorsque Lough Derg fut baigné par les lueurs rougeâtres qu'il aperçut enfin, Tir Na Nog, la Sainte. Elle se dressait devant lui, ses tours supportant les cieux, et ses immenses portes surplombant l'horizon.
Il éclata de rire lorsqu'il vit se spectacle, et surtout, il se sentit fier d'être encore un peu, un tout petit peu Hibernien. La grandeur de la Sainte lui chatouillait sa fierté en quelques sortes.*
*Lorsqu'il s'approcha des gardes, il fut surpris d'une chose ... il avait donné vie à une nouvelle guilde.*
*Il vit des hommes, et surtout des femmes, habillés à son égal, un livre à la main, et une claymore dans le dos. Et tout comme lui, ils chantaient, les yeux rivés vers le sol, en rang sur les murs de l'entrée de la Capitale.*
Déjà les portes lui avaient coupés le souffle, mais ses chants lui glaçaient le sang.
*Enfin, il arriva dans Tir Na Nog, depuis l'entrée Est. Tout de suite, la vie, le marché, les gens, les paroles lui frappèrent ses sens. Tout était en mouvement, et il avait l'impression de ne plus compter, d'être insignifiant parmi tout ce peuple.
Les rues étaient bondés, les temples, les casernes, les tavernes de même mais l'ambiance y était meilleure ... grâce aux bardes, à la bière, aux Celtes, bref en Hibernia, on ne fane pas!
Il entra dans la taverne de Kuyn, une auberge assez réputée pour son Hydromel, se dirigea vers le contoir, et parla un peu de tout et de rien avec les yeux de la Sublime Celte.*
*Il se mit au courant de tous les événements récents ... Keel ... Le cercle des Druides ... La cour de Pierre ... l'hérésie ... la Contre-Réforme ... la fuite des Anges ... la mort de Lobais ... la montée du prix de la patate ... la couleur de la robe de la femme du roi d'hier ... les pièces de théâtre ... d'opéra ... Les balivernes du Vieux Kogas ... La Nouvel Hydromel ... Les Dragons ... Les Siaabra's ... Le Voile.
Il buvait autant jusqu'à présent son hydromel que les paroles qui glissaient sur les douces lèvres de Kuyn et tout à coups, il resta comme ébahi.*
D:" Le voile ?" Vous voulez parlez de, du monde refuge de nos cousins Elfes, et Lurikeens ?"
K:" Oui, oui, c'est tout à fait cela, et selon les dernières rumeurs, Les Hauts dirigeants de notre Sublime Capitale voudrait l'ouvrir pour envoyer en exil les Réformistes du Nord"
D: "L'ouvrir ?"
K: "Bah oui, dit-elle en souriant, mais dites moi, cela fait combien de temps que vous êtes partis pour être autant ignorant? Ah moins que vous soyez de Pertzel ? Haha"
D:" Les deux peut-être", Very Happy non cela fait maintenant trois ans que je suis parti pour le front"
K:" Trois ans ? En même temps que ... enfin bref, vous êtes un Cantique vous aussi ?"
D:" Cantique ? Ah heu ... oui, oui exactement, je suis un Cantique et je ..."
K:" Et vous avez servi où? "
D:" Druim Ligen"
K:" Hum ... Si vous le dites."
°Donc, donc, donc Lobais est mort, il y a une rébellion, et ils veulent ouvrir le Voile ... mais quel bordel ici et l'autre qui me ...°
K:" Vous ressemblez vraiment à un ange, vous savez ?"
D:" Hein ? Que ? Un ange ... ? Hum Merci, comme tout Cantiques non?"
K:" Non pas tout le monde, vous vous restez ... comment dire ... Humain, et c'est déjà beaucoup, monsieur Legardolle."
*Elle dit ce mot en souriant, depuis le début elle savait qui il était, elle l'avait reconnu par ses questions, son sourire, sa présence alors qu'il avait tout fait pour paraitre un simple Cantique parmi les milliers d'autres.*
D:"Non, vous vous trompez, je ne suis pas Drarirfha Van Hâstier, mais vous n'êtes pas la première qui ..."
K:" Vos Yeux mentent" ... Dit-elle tout simplement.
*Et ils restèrent un long moment les yeux dans les yeux, sans mots osé se dire. Juste pour ces trois tous petits mots.*
D:" Bon, peut-être qu'en fait je le suis..."
K:" Ha, c'est déjà mieux comme ça."
*Et elle l'accueilli par le plus gracieux des sourires.*


Dernière édition par Drarirfha le 26.03.08 19:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   16.03.08 18:03

*La nuit tomba aussi facilement qu'il pleut en Hibernia, et la conversation durait toujours, mais à la cave cette fois, pour enterrer les derniers soupçons.*

*En tout, il était Cinq : Un Saint, Une Tavernière, Une Ombre, Une Finelame, et Un Empathe.*
*Et ils parlèrent, encore et encore, Drarirfha devait rattraper Trois ans de vide, et chaque mot avait son importance pour lui.*
*Tout ce déroula bien lorsque l'Empathe intervenant enfin.*
"Kaenio : Mais dit-nous au moins pourquoi tu es parti ... tout le monde se basait sur tes épaules, et depuis que tu n'es plus là, des rebellions éclatent de partout, les Siaabra's se réveillent, même la Forêt Maudite se mouvoit. Le sol tremble sous nos pieds car il n'est même plus CAPABLE de nous supporter. Dit-moi, dit le moi, je veux savoir pourquoi tous nos rêves se sont effondrés suite à ton départ. Qu'avais-tu de plus que Nous? De plus que Moi ? Pourquoi aucun de nous, aucun homme d'Hibernia n'a su relever cette foutue contrée ? Hein ? Tu nous as Abandonné et maintenant tu voudrais réparer tes erreurs ? Et puis quoi encore ? Tu n'es plus notre leader à présent, à cause de toi, il y a des couvre-feux partout, Ici même nous risquons la mort, TOUS !!! A Cause de toi, on extermine tout ceux qui ne sont pas tout à fait conforme à l'idéal ... Tu aurais du voir ce qui c'est passé à Ardre, à Druim Ligen, Partout !! PARTOUT Sauf, oui sauf dans ton putain de bled pourri !! Personne n'osa toucher à ta Terre, car tu répresente cet idéal.
Tu sais quelle est la sanction pour ne pas aller à la Cathédrale ? La mort ... Tu sais quelle est la sanction pour le petit qui vol, qui est tenté la première fois ? La mort ... Tu sais quelle est la sanction pour parler à un Sacro-saint de cette façon? La mort ... Si tu oublies les Lyriques, ou si tu te moques de la Sainte-Eglise, tu n'es plus qu'un cadavre."

"Les Droits de l'Homme? Mais c'est absolument Satanique tout cela ... La Démocratie ? Mais encore plus ... Hibernia a rasé d'ailleurs tout ce qu'elle trouvait satanique ... c'est-à-dire, la liberté d'expressions, les handicapés, les malades, les anciens druides qui vouaient encore un culte à la nature ... Tout y est passé, rien n'a pu leur échaper."
Hibernia à changer, on a envoyé des milliers d'hommes purgés, Oui PURGES des villes entières car elles avaient osés dire que ton Codex, qui est à ta main, n'est qu'un tissu de mensonges, dérisions, fantasmes, délires, ...
TU ES COUVERT DE SANG !!! C'est en rouge qu'on devrait peindre tes ailes, tes cheveux, ta tunique ...
Mais, mais je dois avouer que sans toi, nous serions tous morts ... Il règne une ère de terreur sur Hibernia, il n'y a plus de meurtres, plus de vols, plus rien, plus rien ...
Dans le nord, des voies s'élèvent, il faut les rejoindre, rejoins-les, lave toi de ce sang, meurt en légende ... et pas comme un Monstre.
Tes Ailes sont encore Blanches, Ta robe est encore beige, tes armes sont encore bleutés, tes cheveux platines, non tu n'as pas changé ... Conduit l'armée, conduit le peu d'hommes que nous avons, trouve un sens à cette guerre, et bat toi pour ce dernier. Teint tes armes du rouge de tes ennemis, ainsi que tes Ailes, ton corps, ton esprit ... Reste cette fois dans ton délire, car changer de conviction en court de route a des conséquences bien plus lourdes. Il y a encore de l'espoir ..."
Lorsqu'il eut fini, l'Empathe soupira, il avait peur, et au fin fond de son esprit, il essayait de se créer sa lumière, sa lueur, son espoir.
*Drarirfha alors prononça alors ceci*:
" Je n'ai pas eu le choix, je n'ai l'ai jamais eu en fait, on m'a poussé … on m’a poussé au devant de milliers d'hommes"
"Je ..."


Dernière édition par Drarirfha le 27.03.08 12:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   17.03.08 16:15

[...]

"Allez à Mag Mell, à Ardre, à Druim Ligen, chez les Siaabra's, chez les Dergans, à Tir Nam Boe, jusqu'à Druim Caïn, à Domnaan, au fin fond d'Hybrasil, je veux même qu'au bout du monde on murmure cette conspiration, allez partout ... Qu'ils soient étrangés, esclaves, riches, pauvres, femmes ou hommes, ils apportent leurs vies sur le champ de bataille, et aux frontières de la Foret Maudite, ils établissent une nouvelle vie, une vie horrible. Tous ceux qui nous rejoindront, chacun de leurs noms sera écrit des centaines de fois, dans des milliers d'histoires, de contes, de livres. Ce qu'ils vont vivre sera terrible, ils vont se battre contre leurs frères, dans le froid, sous la pluie, parfois sans avoir manger depuis des semaines, mais ils auront la foi, si nous gagnons cette guerre, si nous rétablissons l'ordre, Hibernia sera heureuse pendant des milliers d'années.
Nous allons portez secours à nos frères du Nord !!! Agissez avec silence, au début de l'opération, il nous faut d'abord recruter le maximum de monde, rencontré le maximum d'idées, posséder des vivres pour des dizaines années, une foule d'armes, et surtout, il nous faudra vivre ensemble, et avec la nature et le théâtre d'opération, ainsi qu'avec tous ceux qui nous rejoindrons. Oubliez les actes du passé, Oubliez tout, et écrivez votre nouvelle histoire.
J'irais faire porter ma voix partout où elle pourra nous être utile ... que cela soit aux niveaux des Anges, ou dans les profondeurs de la Terre, peu importe. Il est temps de casser ses vieux conflits qui ne sont que fables à notre échelle. Je vais peindre mes ailes d'Aurulite, et cette fois-ci, je n'incarnerais pas que vos espoirs, je les dirigerais aussi.
Soyez prudent vous cinq, faites propagé cet idée, de manière subjective. Etablissez des contacts avec les Nordistes, fournissez leur de la nourriture, des armes, des espoirs.
Ceux qui se joindront à notre culte devront tremper leurs avant-bras dans le mélange platine ... les plus importants auront des dessins, des Sybéris en vert, en orange, par dessus la couverture initiale. En fait peu importe les couleurs, c'est juste pour qu'Hibernia se souvienne de ces heures-ci.
Je vous bénis mes frères, je vous bénis ... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   18.03.08 20:33

*Le jour revenant petit à petit sur Hibernia, ses rayons éclairèrent enfin les rues sinueuses de la capitale, si sublimes, si vides, on sentait par ici le doux parfum des pains tout juste cuit ... ici on entendait le bruit des forges, là-bas, on commençait à installer les tissus et les teintures, les soldats se relaient, la nuit été passée, ainsi que son couvre-feux.*
*Les tavernes rouvraient, les spectacles recommençaient, les pèlerins arrivaient, les cantiques résonnaient de nouveau dans les hauts-couloirs ... les plumes dansaient encore une fois.*
*Je me suis assis, les yeux rivés vers ma Basilique, et j'y voyais ma Statue, je dominais tout, je dominais tout ... * Et Keel frappa une nouvelle fois à la porte de ses pensées ...
*Et il se dirigea vers le Dungeon, les gardes le laissèrent passer, comme tout cantique. On le vit entrer dans la Basilique, les mains jointes, se dirigeant vers le Sacro-Dieu, dirigeant suprême d'Hibernia.
Tout était sublime ici, les tapisseries, tout, exactement comme dans le palais Angélique, exactement pareil*
*Il se fraya un chemin parmi la foule de riches, l'élite d'Hibernia, il poussait sans retenue les plus riches, sans même dire un mot et sans même adresser un regard, rien, il était comme possédé ...*
*Il bouscula même les plus grand Prêtres, ainsi que le terrible Ulrich, il traversa la garde personnelle du souverain, et devant son trône d'or, de platine, et de jade, il parla... il parla parmi tous ces paires, parmi tout ces Hybrides, parmi tout ces champions, il osa parler...*
Il dit juste:" Je vous offre ceci, c'est mon fardeau, mais j'ai trouvé quelqu'un d'encore plus stupide que moi, et donc par conséquent, il est à vous ..."
*Il frappa avec son marteau aux pieds du Souverain, et le bruit résonna, dans toute la haute cour d'Hibernia ... Le sol s'était enfoncé, le Roi avait des yeux remplis d'effroi ... et personne n'osa se mouvoir.*
D:" Mais QUI êtes vous pour gouverner ce pays ? Où est KEEL ??!!!
Laîscha: "Keel ? Où est-il ? Je n'en sais pas grand chose, un peu comme vous, mort pour les yeux d'Hibernia, vivant pour les autres ... Mais d'où toi, citoyen d'Hibernia, ose tu parler de cette manière à ton Sacro-Empereur-Dieu ? Hum ... As-tu quelque chose à me dire ? Pas grand chose je pense ... Garde, tuez moi ce déchet."
*Une foule d'être s'avançait déjà vers lui, la foi aux mains, le blasphème en bouche, tous courrait vers l'Ange, avec la ferme attention d'apporter sa tête à leur empereur, ... mais dans ses yeux, ses yeux si gris, on pouvait y lire un rire, il avait absolument tout prévu, et c'est tout simplement qu'il prononça ... AHU*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   24.03.08 19:20

*Un pentacle se glissa sous ses pieds, ses ailes se contractèrent, ses yeux se cachèrent, et ses lèvres s’ouvrirent, en laissant ouïr quelques mires ... mires …
Il exila son esprit, son âme, sa pensée, ses sensations, il se détacha de son enveloppe corporelle, il prit du recul par apport à ses atomes, et là, ici, dans le noir le plus complet, il se transcendait.*
*Toute l'énergie, ici cinétique du marteau, thermique du cri de l'empereur ou mieux encore, des ses hommes courant vers le Saint. Au loin Chimique, l'afflux d'oxygène dans le sang de cette assemblée, et là Atomique, le frottement du métal sur le marbre de fortune ; Ici encore Spirituelle, les Oraisons des prêtres, les chants des Cantiques, les blasphèmes sortant des voies orales de certains ... tout, vraiment tout se figeât ... *
*Et Tout, tout venait à lui, et tout se canalisait en son sein, se mélangeant à ses énergies cinétiques, thermiques, chimiques, atomiques, spirituelles, photoniques ... Tout ne formait plus qu'un, et se bassin, ce réservoir, se remplissait, et au fur et à mesure que la menace approchait, la salle se trouvait moins sombre et bientôt, on pouvait de nouveau apercevoir, les blancs de vitraux, les verts de lustres, les soies des robes, les mains rouges sang du pouvoir, du Sacro-Devoir.
C'est alors que Son corps le rappelât à l’ordre, et lorsqu’il eut ressentit à nouveau tout son être frémir, il prit enfin son inspiration …*
*Le pentacle disparut et son visage n’exprimât plus rien ; … durant cette seconde-ci, il n’était plus, il ne se trouvait plus devant l’élite Hibernienne, durant cette seconde-ci, il était au Nirvana, autre part. Il revécu toute son Asunción, il passa de son enfance, à son état de Sainteté, en passant tantôt par le Palais des Anges, tantôt par l’escalade du Mont Caïn.
On dit souvent que le temps vorace nous dévore toute notre vie, mais parfois, il a la piété à nous rendre ces brides, ces infimes morceaux de notre histoire, qui nous font revivre.*
*Et cette seconde passée, revenant à présent totalement en lui, il expira … et le son fit autant mouvoir ces cordes vocales qu’il fit vibrer les épais murs du palais. Et son cri sortit, ainsi que tout ce qu’il eut recueilli, tout, oui tout s’échappa par sa bouche, par ses lèvres, par le Son.*
« Magna … ... Veritas !!!! »
[...]


Dernière édition par Drarirfha le 26.03.08 16:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   26.03.08 16:44

« Undeuxtroisquatrecinqsixsepthuitneuf,ouaisneufbattements,anondix,ouaisdix. Nooon, rendlemoiRaphael,j’enaibesoin,s’il-te-plait,jesaispascequejevaisdevenirsanslui… »


« Il délire non ? »
« Hum … je pense aussi que c’est pas très clair dans sa tête en ce moment … » dit une somptueuse voie, toute épicée ici et là de rires, de regards, de sourires …
« Mouais, on devrait le laisser se reposer non ? », dit une autre voie, plus embêtée qu’autre chose, et on pouvait que compter ses soupirs.
*Et la nuit marqua son joug sur la conversation si différente des ces personnes … c’est au petit matin, que Drarirfha ouvrit enfin les yeux.*

*Première réaction oblige, d’instant il essaya de se lever, mais il fut retenu, par une frêle main posée sur son front … et réaction oblige ... il se recoucha.
Les rayons du Soleil lui plissèrent sa vue, et il mit du temps avant de reconnaitre la tavernière, la sublime Celte Kuyn.
Il s’éclaircira la voie et il demanda ce qu’il lui était arrivé, et la jeune femme lui expliqua qu’il avait mit une sacré pagaille là-haut … *
« Au paradis ? » dit-il en souriant, ou « un peu moins haut » ?
« Un petit moins quand même » …
*La celte, expliqua qu’après le souffle qu’il eu provoqué, il s’en alla par les vitraux, et que des voyageurs l’ont trouvé ici, à Druim Caïn …*
« Je me souviens de rien … c’est comme-ci c’était vide là-dedans», touchant à peine l’épiderme dorée d’en face.
« Vous êtes quand même borné, cela fait maintenant bientôt deux mois que le palais a été balayé … »
« Ba … quoi ? »
« Soufflé, détruit, enfin il reste quand même pas mal de fondations mais bon, faudra éviter ici hein ! »
*Il regarda autour de lui ... une tente, et de suite il aperçut les mains argentés des gardes … et d’une voie étranglé il demanda timidement.*
« La guerre a commencé donc ? »
N’ayant aucune réponse, il découvrit la sienne.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   28.03.08 22:16

*Ouvrant les pages de son codex, il se perdit entre les lignes de son apogée. Les pages défilaient, encore et encore, jusqu'à ce que la dernière montra sa mine réjouie, jusqu'à ce vers, « Dieu donne moi la vie ».
*Cinq heures s’étaient déjà écoulées, et dans un soupir, il s’enfonça dans ce qui lui servait de lit, ses rêves lui empêchant de voir la réalité et à cette pensée frivole … il prit un plume, de l’encre, un mortier, et il se décida à terminer son œuvre.*
*Et dans un soupir, il se lança, tant pis, tant pis pour le soin, tant pis pour les Runes, tant pis …*
« Il est temps d’agir à présent … il est temps »
*Je croyais avoir fini mon Codex pour de bon, et si je vous écris ces lignes c’est que je vais une nouvelle fois vous quitter. Je vous en supplie, Hommes du Nord, ne vous vous arrêtez pas qu’a ces mots, dépassez les, jouez avec, j’ai plus de respect pour vous que pour tout autre homme.
Ecoutez mon dernier cantique, le votre, « La seconde espérance ».*

J’ai passé bon nombre de mes jours à espérer, à rêver qu’un jour je serais au dessus des autres, je m’imaginais magicien, guerrier, poète, je me voyais le plus fort, j’étais enfant …
Je n’ai jamais compris pourquoi mon ainé était meilleur que moi, pourquoi il eu le droit d’aller rejoindre nos ancêtres, je n’ai jamais compris pourquoi les autres avaient tous une chose de plus que moi, non je n’ai jamais compris où était ma voie, où était mon destin, où se cachait ma chance.
Nulle part, ce sont de faux espoirs … le monde n’attend pas, ni toi, ni moi … mais un jour, je l’ai saisi ma chance, non pas qu’on m’a poussé à la saisir, mais parce que Je, moi seul, j’ai pensé qu’il n’y avait rien d’autre à faire …
Et en un instant, j’ai réalisé que je n’étais plus le même, je n’étais plus le faible, le lâche, j’étais moi-même, je suis devenu ce que j’ai toujours voulu être …
C’est comme-ci mon corps m’avait dit : « Allons-y ! » et je l’ai suivi.
Oubliez tout ce que vous savez, fermez vos yeux, tuez votre Ame pendant 10 secondes …et écoutez votre corps, votre cœur, vos muscles, vos peurs, vos espoirs, et là vous entendrez cette vois, qui vous criera ceci … Sois ce que tu as toujours voulu être …


Attendez que le Soleil éclabousse vos collines, vos champs, vos arbres, pour enfin ouvrir les yeux, attendez que ses rayons chauds vous chatouillent le visage avant de perdre espoir, Attendez une dernière fois, la pluie de plumes, attendez mon retour, et à ce moment là vous pourrez perdre espoir. Vos combats seront contés aussi loin que la compassion existe, vous ferez rêver des milliers d’enfants, Vous servirez d’exemple … plongez vous dans les souvenirs, oubliez votre désespoir, vous êtes des héros, vous êtes des légendes.
Chaque homme, ici a une histoire, ses forces et ses faiblesses, alors ne formez plus qu’un … Partagez vous vos douleurs, vos faiblesses, vos Manques, Exploitez votre force !! Faites gouter aux fils de Tir na Nog, les danses ancestrales d’Hibernia …
Mais comprenez l’homme qui sera en face de vous, ne le haïssez pas, il a fait son choix, ou il n’a eu l’occasion, le courage de le faire, pardonnez lui, enterrez les enfants d’Hibernia, retenez qu’ici, aucune, non aucune cause n’est bonne pour vouloir la mort de l’autre…
Vous êtes à présent entré dans mon délire, dans ma nouvelle cause, vous valez tous bien plus que moi, alors soyez en fier, fils de Druim Caïn !
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   03.04.08 22:40

*Le jour commençait une nouvelle fois à reprendre ces droits, et enfin les sens du Monde purrent observer l'oeuvre commise ... C'est que toute la nuit, l'homme avait crée, écrit, récrit, et encore recopié sur les restes de la tente son dernier ouvrage, l'Espoir.*
...
*Dévoilant sa face au monde, les écritures bleutées qui se trouvaient en abondance sur ces épaules et sur sa cape découvrirent enfin le jour, le Soleil, le front ... Toute nouvelle aux yeux de ce dernier, aux siens aussi, il se prouvait à lui et à Hibernia qu'il était temps, temps à l'homme d'écrire son histoire, temps de montrer à tous de quoi est Capable l'homme quand le rêve le pousse, le projette vers ses convictions.
L'air était froid, les yeux se plissaient, les mains se fermaient.
Les hommes qui avaient veillé tout la nuit commençaient à s'endormir, et d'un oeil ils virent ceci ...*
...
*Ils virent juste une pluie d'ailes recouvrir le sol, et sur chacune d'elle on pouvait y lire un vers du Codex.
Tantôt on y lisait : "Et j'attendrais que le soleil m'éclabousse le visage"
Tantôt :"J’ai passé bon nombre de mes jours à espérer"
Ou encore "Il cueilla du regard tout ce qu'il pu apercevoir"
Et peu de temps après son envol, migrant au dessus d'Hibernia, Drarirfha commença à entendre les hautes clameurs de ses frères et comme à Mag Mell, il sentit en lui une deuxième apogée, une renaissance. Son corps frémissait et il se laissa entrainer sur ce chant ... sur ce rugeux cantique ... qui le laissait sans voie, qui lui coupait le souffle, qui lui charmait ses sens.*
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [Hibernia] Lough Derg   

Revenir en haut Aller en bas
 
[Hibernia] Lough Derg
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Outremonde :: RPGs :: Lieux divers et variés-
Sauter vers: