AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ovilan, cité de l'Océan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Consteller
Ancien(ne) de l'Outremonde
Ancien(ne) de l'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 13/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   28.06.08 6:19

* les heures s'etait ecoulé trop vite ... quand Consteller se reveilla , seule , meme les hommes qui criait si fort etait partit ... elle toucha doucement l'assiette vide de silmadë en la poussant de l'index jusqu'a ce qu'elle tombe s'eclatant sur le sol en d'aigus fracas doucement en sursautant de sa propre erreur elle chercha entre les tables remplit d'autres visages de ce qui lui paraissait la veille d'homme criant jouant aux cartes le serveur .. elle prit le verre de silmadë doucement le tirant par son pied jusqu'au bord de la table l'examinant d'un regard morne et desinteressé puis son index s'etendit d'un geste imperiale le verre tourna sur lui meme et tomba finalement de la table , joignant ses debris avec ceux de l'assiette ... elle essayait de reprendre ses esprits , le bout des souvenirs de ce qui lui parraissait un reve , oui une iniaciation ! .. mais de quoi exactement , elle se revoier courir dans un bois d'automne , griffant les arbres lachant par moment un effroyable hurlement de bete ... *
" SERVEUR !!!! ZUT QUOI ! C'EST TOMBER LA , J'AI SOIF ! "
* tout les visages se retournerent brusquement , en voyant cela la demone sursauta encore une fois et plus enervée encore pris la table des deux mains et l'envoya rouler en fracas sans se casser un peu plus loin , quelqes hommes durent se elver de leur chaises et la regarda avec une haine qui gonflait leur poitrine , enflamant leur regards en ramassant leur carte tombait au sol et murmurant des paroles rageuses *
" UN PROBLEME MONSIEUR ? "
* elle s'aprocha d'un des hommes relevée plus jeune que la plus part .. pas aussi gracieux , beaucoup plus maigre qu'helliam a premiere vue .. en arrivant en face de lui elle tira sa dague et passa la lame sur ses levres puis la posa remontant sur le torse de l'homme aux courts cheveux noirs jusqu'a son cou avec une legere insistance il releva le visage . Ses yeux n'etait pas , bien que noir comme des charbons , aussi sombre , ni aussi puissant que ceux d'helliam . Avec un rictus ironique elle enonca en entendant des reclamations et cris etouffés a chacune de ses paroles *
" comment peux tu exister ! oser ruminer ! sale larve ! jeune et tu perds ton temps avec des vieux escrocs en buvant ... autant .. "
* elle prit le calice de bois d'un alcool qu'elle ne put identifier dans la main longue et firme du jeune homme , d'un geste desinteressé sentit le contenu et l'apporta a ses levres ... une iniciation de celle qu'on fait subir aux jeunes prophetesse pour incarner l'esprit d'un animal < serais-ce un signe ? non ! non ... mais mon royaume a besoin de moi .. > elle deversa le contenu sur les sandales de l'homme en ecoutant le curieux ecos du liquide tapant le plancher et le cuir *
" ... viens ... SERVEUR ! .. "
* sans remarquer que le serveur aux tablier sale et taché essuyait d'un torchon tout aussi sale le plancher eclaboussé s'excusant a tut tete avec insistance parmis les cliant de la table qui regardait les deux jeunes personnes faisant claquer leur vieilles dents , riant de leur vieille levres brulés par l'alcool .. le serveur se releva d'un bond et commencea une phrase que consteller ne l'ecoutant pas interrompit sechement "
" tu nous emballes , fromages , hydromel , pains , quelques biscuits ..."
s.:" vous savez ... ça fera un montant assez elevé vut que votre amie est partit sans payer ! "
* la jeune femme etendit sa main d'un geste menacant a l'adresse du serveur qui sursauta .. Consteller tressaillit .. elle l'avait sentit cette energie qui lui avait piquotait tout le bras pour se decharger sur le serveur , pourtant invisible .. mais elle l'avait sentit en murmurant entre ses levres d'un rouge vif " vite .. " en attendant que le serveur revienne.. *
* elle entoura des deux bras le brun posant ses mains sur sa nuque .. approcha ses levres de sa bouche .. et finalement l'embrassa amerement , sentant ses mains glissait sur sa taille .. plus violement consteller le poussa jusqu'a la porte de l'auberge , dos a celle-ci il la regarda confus et visiblement gené *
" quesque tu crains ? je l'ai entend criait et jouait de nouveau ... ils nous regarde meme pas "
* elle l'embrassa par rage ? provocation? surement ... oui pour se prouver qu'elle n'etait pas si dependante d'helliam qu'elle le croyait , enfin! tout façon meme en l'explicant on ne la comprendrait que dificillement ..les mains de l'homme se poserent sur son dos , elle se vouta doucement en arriere et se repenchant vers lui posant plus contre lui son corp frele se serrant contre son torse dur , les mains firmes auxquels elle avait arraché le calice desormais caressait son visage , les yeux fermés de la jeune femme puis sa bouche .. ne suportant plus son regard sur son visage elle lui envoya une giffle atristée a l'homme .. muet le soufle coupé il l'a regarda etonée *
" ça c'est pour avoir embrasser la femme d'un autre ... malheureusement ... j'en ai la preuve maintenant , je n'arrive pas a ne pas penser a lui ... meme dans les bras d'un autre , je suis desesperement triste et seule ! ô triste dependance ... je l'aime , je l'aime... "
* elle prit reveusement le panier des mains du serveur qui parraissait encore sous le choc , et sortit de l'auberge suivit du jeune homme .. arrivée a la place elle se retourna mettant dans une mains hesitante du brun et dans l'autre une piece en or du village de l'ouest *
" voila la piece pour toi .. et va chercher silmadë pour lui rendre ce panier ... elle doit etre furieuse contre moi ... enfin bref ! remet lui le panier ! cours ! et ... si tu lui remet pas , je le saurais et ce sera pas bon pour toi .. "
* elle rangea sa dague et enragée le regarda ... helliam etait vraiment en elle pour ne pas qu'elle oublie .. en esquissant un sourire froid *
" allez aurevoire .. "
* elle se retourna et continua son chemin dans une des rues ... en murmurant pour elle meme *
" helliam .. helliam .. "
* la cape noir qui l'accompagnait toujours et qui couvrait desormais la robe de soie grise lui arrivant aux genoux trainant derriere elle crissant sur les pavets secs .. et alors qu'elle etait totalement plongé dans les memoires de la sorte de reve eveillé qu'elle avait fait dans l'auberge une voix grave et rieuse presque ironique l'appela ... *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consteller
Ancien(ne) de l'Outremonde
Ancien(ne) de l'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 13/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   28.06.08 7:22

< helliam .. >
* elle se retourna negligemment .. le regard vert dorée se posant sur elle la fit fremir a en avoir envie de fuir .. elle secoua ses cheveux d'une main nerveuse et s'aprocha d'helliam assis a un banc avec un homme qui apres un court aurevoire partit rapidement .. l'espace entre elle et le banc fut franchit plus vite qu'elle ne l'aurait voulut , sans aucun doute le regard vert sombre d'helliam suivit les courbes de sa cape qui suivait les contours de son corps elle fit un pas en arriere mais sentit la poigne firme de l'homme sur son poignet *
h.:" alors jolie demoiselle ... ce cavalier ne meriterait il pas un baiser ? "
* il la tira mollement dans ses bras elle devia son baiser et glissa assise contre lui sur le banc , en posant ses jambes sur les siennes *
" ce cavalier est trop insolent pour meriter un baiser .. "
* Helliam regarda droit devant lui ... ses levres comme un trophée couronnant sur son visage caressé par les fins doigts de consteller qui suivait les lignes de celui-ci *
" l'elfe etait en colere , je l'ai vut sortir furibonde .. "
" ah j'ai eut une sorte de transe ... je sais pas je comprend pas bien ce que j'ai eut .. "
* il la tira avec force presque brute par la main contre son torse assis sur genoux .. elle rougie viollement , ce contact trop pres du corp de cet homme qui parraissait lui etre interdit , ses yeux papillonerent alors qu'il la regarde froidement *
h." c'est quoi cet histoire d'embrasser .. cet .. je ne sais quoi"
" je ne l'ai pas embrasser.. "
h.:" MENsonge.. "
* le chevalier baissant le ton de sa voix subitement se mordilla la levre approchant son visage arrogant de la jeune femme femme confuse .. il se leva subitement avant qu'elle n'ouvre la bouche la portant , il la lacha un peu plus loin et la plaqua contre un mur par les poignets *
h.:" .. mh ... quesque tu as fait avec lui !!!? "
" comment .. ?"
h.:" l'homme avec qui je parlais .. tu sais .. comment dire une ailée ne passe pas desaperçue ici ! "
* il approcha ses levres du cou de Consteller comme pour la sentir laissant son visage a quelques centimetres de sa peau .. le coeur de la demone battait frenetiquement .. en serrant tellement ses poignets qu'elle lacha une exclamation , comme reponse il ne fit que la decollait du mur et la plaquait plus violement ..*
h.:" repond mOII ! "
" je n'ai rien fait avec cet homme .. qui ne fut avec le coeur "
* la demone sentit le chevalier se collait contre son corp comme jamais il ne l'avait fait auparavant .. son visage enfouie dans son cou .. comment osait il ? elle avait envie de lui ordonner de s'ecarter .. mais pourquoi ses levres ne lui repondait pas ? il la serra tellement entre le mur et lui que le soufle de la jeune femme en devenait sacadée .. son soufle sur son cou .. ses mains tenant ses poignets .. son corp imobile mais la pressionant autant .. *
" helliam .. croit .. croit moi .. je t'aime .. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consteller
Ancien(ne) de l'Outremonde
Ancien(ne) de l'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 13/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   28.06.08 8:05

h." ça je le crois .. mais je me vengerais!! "
* il glissa ses mains le long de ses bras relevant son visage et posa ses mains sur la taille fine de la demone qui essaya de fuir mollement *
h.:" aime moi .. "
" .. c'est justement de trop t'aimer .. que je te fuis "
* il l'embrassa d'un baiser rageux mordant ses levres avec force , elle tenta se liberer du douloureux baiser .. un filet de sang coula jusqu'a son menton qu'etonemment il lecha aussitot .. *
h.:" ne me fuis pas .. on pourrais ne plus se retrouver .. "
* a ces paroles la demone le poussa violemment , mais il la ratrappa alors qu'elle essayait de courir loin de lui la serrant dans ses bras ,ses bras ramenait sous sa gorge et son torse serrant son dos .. se penchant sur elle *
" lache moi .. "
h.: " tu le sais aussi bien que moi que ce n'est pas moi qui t'empeche de partir .. si tu voulais vraiment d'un pouvoir je suis au sol , d'un seul geste tu rejete mon emprise .. tu es beaucoup plus forte que moi .. "
" c'est une question .. ou une afirmation ? "
h.:" affirmation .. "
* il la lacha si brusquement qu'elle tomba au sol et se releva aussi tot .. les yeux d'helliam si intessement dorée vert expressant une rage sourde et sombre comme longtemps enfouit *
h.:" demain cet homme .. sera mort par mes propres mains !"
" je te l'interdis ... c'est moi qui est commencer .. "
h.: " pourquoi ?"
" pour voir ... je sais c'est ridicule .. mais pour voir si c'est toi que j'aimais .. "
h.:" et ? "
* Consteller haussa les epaules , sa robe froissés et les cheveux un peu en bataille .. *
" je ne serais pas la si .. "
* elle s'approcha du chevalier .. en fermant doucement les yeux et posant son front contre son torse sacadée par sa respiration accelerée alors qu'il posa ses main sur ses hanches *
" je ne serais pas la si .. c'est de toi .. que je reve , que je respire , que je suis tombé amoureuse .. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   29.06.08 4:54

*Relongeant ainsi le quai jusqu'au muret de pierre, elle arriva à la hauteur de ce que le marin disait être Merrakone.*
"Veuillez m'excuser..Êtes vous Merrakone?"
*L'homme leva la tête lentement et Silmadë eut le loisir de l'observer.Certes, pour un humain, il était tout de même bien charmant... Ses yeux était légèrement renfoncé dans ses orbite, mais leurs couleurs bleu était sensationnel. Sa machoire carré lui donnait un charme certain qu'une légère barbe mal rasé aggrémenté. Sa chemise blanche en lin n'était pas trop sale et laissait voir un commencement de torse musclé sans pilosité, et un pantalon noir surmonté de longues bottes finissait le tout.Ainsi se leva-t-il pour faire face à l'elfe.*
M:"C'est moi, en personne! Vous désirez, M'dame?"
"J'ai entendu dire par un marchand que vous organisiez une expédition en mer, et comme j'aimerais bien voyager sur la mer...J'aimerais bien y prendre part."
*L'homme, contre toute attente, se mit à rire à gorge déployé pendant un long moment*
M:"Hahaaa! Une dame comme vous, voulant voyager à bord d'un bâteau, avec moi, et d'autre marin qui n'auront pas de meilleure intention? Sacrebleu! Une elfe, de surcroit! Vous ne connaissez rien à la mer, à ce que je vois, je me trompe ?"
"Je..."
*Mais l'homme ne lui laissa pas le temps et continua*
M:"Le voyage en mer n'est pas pour les frêles dames comme vous! Les conditions sont difficiles, en mer, voyez-vous, et l'île où j'veux me rendre est dangeureuse! De plus, une femme à bord d'un bâteau porte malheur!"
*Levant les yeux au ciel en soupirant, elle planta son regard vert dans celui de l'homme*
"Je ne suis pas si fragile que j'en ai l'air, Monsieur. J'ai vécu dans des situations bien plus difficile que vous ne le croyez, et j'ai combattu des choses bien plus ardu que vous ne le pensez. Et pour le malheur...Balivernes! Ce ne sont que des légendes pour les sots! Réellement, Monsieur, je suis sérieuse. Je désire vous accompagner...Je pourrais vous être très utile, vous savez! J'apprend très vite et je sais faire plein de chose!"
*L'homme soupira longuement et sourit à la jeune dame*
M:"Eh bien...J'vous dirais...que le plus grand danger viendra surement des marins et de leurs pulsion face à une si jolie dame comme vous. Vous devrez faire attention. "
*Il eut un petit rire presque malsain en jaugeant de haut en bas Silmadë, louchant sur ses formes. Mais l'elfe ne manqua pas de le remettre à l'ordre d'un regard si noir qu'il aurait pu faire peur à n'importe qui, se montrant prête à lever la main pour une bonne giffle. L'homme, ainsi, releva les yeux très rapidement pour les planter dans ceux de la jeune femme et continua d'un ton calme*
M:"Toutefois. Je n'ai pas mauvaise foi, et je veux bien vous prendre dans mon expédition, si vous ne renoncer pas à votre idée demain. Il me manquait d'ailleurs un marin, alors. Je suis occupé aujourd'hui, cependant, demain, à midi, revenez me voir à ma demeure et je vous apprendrais les rudiments de la mer, ce que vous devez savoir et ce que vous devrez faire. Où l'on va, aussi..Grande demeure blanche, vous la trouverez facilement."
"Oui..Je l'ai déjà vu! Mais..Merci! Vous verrez, je serais à la hauteur !"
*Toute souriante, elle regarda le jeune homme - il devait avoir environ une trentaine d'année-partir au bout du quaie avec indifférence . Elle avait réussit à le convaincre! Elle avait sentit son regard dérangeant sur ses formes, mais tout de même. Elle lui montrerait qu'elle excellait en tout de ce qu'il lui apprendrait! En espérant que ce qu'elle aurait à apprendre ne serait pas trop difficile...*
*Passant une main dans ses cheveux, dévoilant encore plus ses longues oreilles pointus, elle se retourna et partit de sa démarche gracieuse et féline du port afin... de déambuler dans les rues, tout simplement. Elle n'avait pas trop de plan.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consteller
Ancien(ne) de l'Outremonde
Ancien(ne) de l'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 13/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   29.06.08 20:18

h." comment veux tu que je le crois ... "
* Consteller posa son index sur ses levres en plongeant son regard dans celui du chevalier , qui aurait put jure que celui-ci etait les plus inocent et naif qu'il avait vut venant d'une femme legerement troublé par quelque larmes , elle ria doucement *
" je ne te demande pas de me croire .. "
h.: " alors quoi !!??"
* il reprit violemment le poignet frele de la jeune femme en la regardant arrogamment serrant les dents ... Consteller se mordit la levre , qu'il etait beau .. il serra un peu plus fort le poignet qui rougissait deja la demone en une lamention tomba au sol s'agenouillant *
" MAIS quesque tu veux veux a la fin ? .. "
h.:" que tu te montres a moi ! .. sorciere .. c'est toi que je vois en face de moi , mais il y a des comportements que tu me caches ... sorciere .. montre moi ta force ! "
" TRAITES MOI DE SORCIERE ! FAIS MOI M'AGENOUILLER .. mais .. ma main ne se levera jamais pour etaler sur toi plaies ou vengeance "
* en la prenant par l'autre poignet il la releva , legere comme ume plume elle sauta legerement dans son etreinte le chevalier la serra si fort qu'elle prit peur < serait il fou ? .. aurait il perdu sa raison .. que veut il de moi .. > .. le coeur de la demone battait a la chamade , elle aurait voulut fuir et qu'il la rattrape et relaisse fuir pour mieux la ratraper .. elle balbutia en hesitant *
" je suis desolée .. de n'etre pas qui tu aimerais "
* son soufle sur son cou pret a lui ofrir un baiser repondit d'une voix etouffé *
h.:" c'est toi sorciere que j'aime .. "
* il deposa dans son cou un baiser qui la fit doucement fremir et se releva .. doucement elle glissa sur la pointe des pieds en murmurant *
" .. et toi alors .. curieux homme ne me fait pas croire que ce courage vient d'un humain "
* les levres de la demone quand elle sentit le contact de celles de l'homme gelerent ainsi que tout son coeur qui frissona doucement de froid .. et ce contact d'etre plongé dans de l'eau glacée dura jusqu'au dernier moment du baiser et reprit quand il posa sa main sur ses hanches *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Consteller
Ancien(ne) de l'Outremonde
Ancien(ne) de l'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 1140
Date d'inscription : 13/10/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs:
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   30.06.08 3:10

* des bruits de galops resonnerent dans la petite rue .. alors que le rire de Consteller s'elevait .. le cheval brun monté de deux hommes s'approcherent du couple .. helliam caressa doucement le visage de la jeune demone .. un frottement d'une lame.. *
" .. oh.. zut "
* le cheval brun monté de ses deux chevaliers encapuchonés s'eloigna aussi vite qu'elle etait apparut , laissant tomber un peu plus loin une epée ensanglantée qui rebomdit comme ponctuant de son crissement aigus le galop qui partait .. alors que de l'autre cotée de la rue Helliam tenait le corp en sang de Consteller qui s'effondrait de plus en plus dans ses bras *
h.: " ASSASSIIIIIIIN ! A L'AIDE ! "
" non non .. non ! "
* quand finalement aidé par helliam consteller etait assise sur le sol , le buste apuyait sur le cavalier .. elle n'entendait pas vraiment ce qu'il disait ... pourquoi ?.. elle caressa doucement le sang sur son ventre pour essayer de l'enlever , la soie maculée de ce sang plus sombre presque noir paniqua legerement consteller qui tressaillit en decouvrant la plaie qui dechirait son ventre .. son cri s'eleva de desespoir et d'agonie , les mains de la demone chercherent desesperement la main de son amour qu'elle porta devant ses levres *
" je .. aaah NON ! .. "
h." .. cherchais de l'aide "
" NON ecoute moi ... c'est trop tard je crois .. "
* le visage d'ivoire de consteller etait deja recouverte de larmes qui emportait son maquillage laissant des sillons noirs sur ses joues , ses levres si rouge palissait deja .. sa peau blanche comme la lune bleuissait deja comme l'aurore teintant la neige .. Helliam posa son visage sur sa poitrine desesperemment ecoutant son coeur battant caotiquement *
" arrete pleure pas .. juste .. ecoute moi .. "
h.:" .. silteplaiiiiiit .. tout .. mais .. raah non .. "
" ecoute ... silteplait ... tu devras trouver la nouvelle grande prophetesse .. elle sera jolie et tu la reconnaitra par ses mouvement simple malgres son allure de reine .. oui de reine ... eeet ... enfin tu le saura .. "
h.:" c'est toi la seule reine .. "
* il la souleva alors que la demone lamentait deja .. fredonnant un air gai , alors qu'helliam courait repandant au long de la rue le sang de la demone .. elle n'ecoutait que les pas martelant le sol frenetiquement et regarder doucement les petits ronds de larmes de l'homme qui se dessinait sur sa cape *
" je t'aime .. et je t'aimerais .. "
h.:" consteller tais toi .. garde tes forces .. "
" je t'aime tu m'entends .. tu m'entends ? dit moi que tout cela n'est pas un reve .. "
h.:" je donnerais tout pour que ce soit un reve "
" pour que cela fut la plus belle des realitée .. repond moi .. "
h.:" .. de te voir faiblir. Respire doucement ... on va voler .. "
" einh .. non .. voleeeeeeeeeeeer .. voler mon ame , mon coeur t'apparient ça personne ne l'a voler "
* Consteller se sentait un pantin dans ses bras si reconfortant .. un bruissement d'ailes , mais pourquoi n'etait ce pas les siennes ? .. elle sentait doucement le doux vent frais de l'altidude dans ses cheveux volant a l'abandon de sa tete reposant sur l'epaule du cavalier .. tout etait si flou , froid , sombre a la fois .. sa main reposée sur son ventre sentait le liquide chaud .. *
* un rire d'enfant parut eclater , elle croisa un regard bleu .. un paysage .. serait ce le royaume , une odeur de pomme fraiche ou de poire ? .. le bruit d'une casacade assez proche , du feu sortant de sa main en jet et quelques mots resonnaient " c'est vrai ?? .. " exclamait par une voix enfantine . pourquoi autant de vagues souvenirs ? .. une douleur sourde s'etendit doucement dans son ventre , raidit les muscles de son visage .. son coeur doucement s'envolait come une plume , ou au moin c'etait son sentiment .. elle sourie tendrement *
".. la vie a vaincue !.. "


Dernière édition par Consteller le 30.06.08 3:35, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   30.06.08 3:25

*Silmadë marchait lentement dans les rues tout près du port lorsqu'elle vit un jeune homme au loin semblant demander quelques choses à tout le monde. Haussant les épaules, elle résigna à s'y interesser et continua son chemin qui donnait l'impression d'être déjà tout tracé alors qu'elle n'avait aucune idée d'où elle allait. Longeant parfois les murs ou marchant en plein milieu de la rue, elle n'avait jusque là rien fait et adresser la parole à personne. *
*Toutefois, le jeune homme qu'elle avait apercu plus tôt s'avança vers elle, un panier sous le bras en courant. Haussant les sourcils autant qu'elle le pouvait en s'arrêtant, elle le regarda s'arrêter à sa hauteur et lui tendre le panier. Immobile, elle fixa le panier, puis le jeune homme alternativement*
"Euh..Bah...Joli panier.."
H:"Pour vous, M'dame"
"Je ne le veux pas , ton panier, sans être méchante..."
H:"C'est de la part de l'ailée!"
"L'ailée? Ah! Consteller... Qu'est ce qu'elle me veut encore elle? Me donner un panier..Eh bien. Soit."
*Tendant un de ses mains à la peau laiteuse, elle attrapa le lourd panier d'osier remplit de pain, de patisserie et d'autres petites choses qu'elle avait surement pris à l'auberge*
"Hum..Ca fera au moins un beau panier, si les choses dedans ne sont pas mangeable...Et toi ? Tu obéis comme un bon chien ? Les gens sont serviable ici!"
H:"Euh..Ouais...J'vais surement la r'voir tout à l'heure..Vous avez un message ?"
"Eh bien...Dites lui un grand merci, mais que je n'avais pas forcément besoin de la charité de quelqu'un qui s'entête à s'endormir les yeux ouvert devant moi en osant ne pas me répondre alors que je lui parle..."
*L'homme hocha la tête, se retourna et repartit comme il était venu, en courant. Regardant le panier d'un regard incrédule encore un moment, elle soupira, haussa les épaules puis s'adossa au mur d'une boutique. Callant le petit panier d'osier sous son bras, elle mit son sac devant elle, ouvrit l'ouverture et y mit le panier, poussant comme jamais pour le faire rentrer car l'ouverture était légèrement trop petite. Enfin, lorsqu'elle lui arriva, elle eut un petit sourire triomphant , referma son sac en tirant sur les deux gances pour le calla de nouveau contre ses épaules. Passant une main dans ses cheveux, elle soupira longuement avant de continuer sa route, indécise. Pourquoi donc COnsteller lui avait offert un panier de vivre ? Pour s'excuser peut-être...*
[Euh..Consteller est morte X____X Enfin. Silmadë le sait pas =W]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aquapoulco

avatar

Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 22
Race : ange
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: vent et invisibilité
Localisation: Dans le village de l'ouest
Equipement: un petit couteau

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   01.07.08 13:07

* aqua sentait la fatigue gagner son corp. elle s'asseya de nouveau sur un banc de pierre et s'endorma dessus petit à petit . Elle ne fit pas attention à erren qui profita du moment pour s'échaper maladroitement du sac de aqua. Il se faufila le long de ses jambes pour aterrir au sol en boule. *
* Erren continua son chemin à quatres pattes tout en bavant. Quelques minutes plus tard, aqua se réveilla doucement en se frottant la joue. Elle tourna la tête vers le panier. Erren avait disparu. *
" HA....!!!!"
* elle était titanisée. Comment avait elle pu laisser un petit enfant seul dans la ville ? c'était horible *
" Joker ! hi ! "
* Joker la regarda d'un air ironique *
" Mais pourquoi tu a rien fait ? "
"J: héhé, tu m'avait dit de toujours rester avec toi !"
* Aqua lui lanca un regard plus que noir malgré ses yeux déja si foncés *
* Elle courut vers le centre de la ville le chercher , mais le vendeur de pomme la reconnut et la poursuivit *
" hé ! c'est pas le moment monsieur ! "
* elle se cacha contre un tonneau de patates et attendit qu'il parte *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
aquapoulco

avatar

Féminin
Nombre de messages : 59
Age : 22
Race : ange
Date d'inscription : 30/11/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: vent et invisibilité
Localisation: Dans le village de l'ouest
Equipement: un petit couteau

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   08.07.08 14:09

* Tout en se relevant, aqua enfila ses gants de soie. Elle apercu un petit pied sous un des étalages de fruits. C'était erren, et il dégustait une poire bien fraiche. *
" Haha ! "
* Elle l'attrappa et le mit dans son sac pour ne pas qu'il s'échappe encore une fois. *
" je m'ennuit ici...JOKER, ON Y VAAA ! "
* Joker louchait sur un étalage d'anguilles et aqua l'aggripa par l'oreille pour qu'il vienne *
" Ont va aller autre part . "
" J: HoOoOo...."
" E: plhlhlhlh...."
* Aqua se dépécha d'aller vers le port. Ca sentait le poisson et aqua déteste ca *
" Ca me rapelle quand j'ai faillit être changée en poisson..brrrr"
* Elle se percuta contre un homme. Celui ci était grand , beau, avec une entaille à l'avant bras *
" trebaran...."
* Le jeune homme souria *
" Excusez moi..."
" J: Il resemble à haku .."
" Jeune Homme : cette panthère parle ? haha...et bien oui,je m'apelle haku."
* Aqua sentait sa gorge se serrer *
" Si ce n'est pas indiscret...connaissez vous une ange du nom de aqua ? "
* Le jeune homme balbutia quelques mots inconpréhensibles *
" Oui..oui....je..euh...enf..aq-aqua ?oui, euh..."
* Le sang d'aqua ne fit qu'un tour . Elle le frappa d'une telle violence au menton qu'il fut projeté en arrière et tomba. A peine part terre, aqua se jeta sur l'homme et le roua de coup j'usqu'a ce qu'il saigne, et si l'homme ne l'avait pas poussé dans l'eau il serait déja mort .*
* Aqua remonta à la surface de l'eau tandis que l'homme prenait ses jambes à son coup.*
" Je te retrouverais Haku, et je te tuerais !! "
* Aqua sortit de l'eau plus que trempée . Elle repris erren qui était avec joker .*
" J: wouha.."
* Tout trois partirent de ovilan*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   07.08.08 21:33

* Silmadë respira un bon coup, puis leva lentement sa main pour enfin cogner à la porte de la grande maison blanche, en ce midi ensoleillé. Bientôt, elle saurait tout ce qu'il fallait savoir sur le voyage en mer, et enfin, elle partirait sur l'océan.*
*En effet, la porte s'ouvrit sur un humain d'environ 30 ans, tout a fait séduisant. Merrakone, ce jour-là, portait une chemise de lin noire ébène, qui, légèrement ouverte, laissait voir son torse nu et musclé. Un pantalon léger de lin beige complètement simplement le tout, n'ayant pour l'instant rien revetu sur ses pieds ou ailleurs. Silmadë, quant à elle, avait opter pour plus de complexité. Elle portait une grande robe corset qui frôlait le sol en taffetas bleu nuit. La 'jupe' était couvert de tule noire transparent, ce qui rendait à la robe un cachet très féminin. Dans son cou était attaché un ruban de soie noire , une boucle sur le côté, le ruban glissant doucement le long de son épaule nu. Ses cheveux d'un blond pur , ondulé, descendait le long de son dos lentement, caressant sa peau et jurant avec les ténèbres de la robe et du tule. Ses longues bottes en cuir souple de daim était caché par sa robe. On aurait dit une grande dame se rendant à un endroit important, mais pourtant, pour Silmadë, c'était ses habits habituels. Enfin, heureusement, elle n'avait pas que cela...*
*Merrakone, visiblement quelques peu mal à l'aise devant cette grande beauté peu commune à Ovilan, passa une main dans sa nuque en souriant, louchant quelques secondes sur son décolleté avant de plonger ses yeux dans ceux de l'elfe.*
M:"Eh bien! Je croyais que vous ne viendrez pas! Je suis content que vous soyez là...Bien que je tient toujours que le voyage en mer ne soit pas pour les dames comme vous!"
*Silmadë, soupirant, le suivit à l'intérieur de sa demeure alors qu'il fermait la porte derrière elle.*
*Le décor était sobre, mais les pièces étaient immenses, trop immense pour un homme y vivant seul. Le salon , à sa gauche, ne comptait que deux fauteuil à l'allure peu confortable ,un foyer et une petite table entre les deux. Derrière les fauteuils s'étendaient un espèce exagérament grand, complètement vide. Dévisageant le salon sans plus se retenir, elle se tourna vers Merrakone, et, ne pouvant se retenir, elle posa la question qui lui brulait la langue*
"Vous vivez seul, ici ?"
M:"Eh bien...En théorie, oui!"
*Et il éclata d'un grand rire sec. Il faisait allusion à ses nombreuses conquêtes qui passait la nuit chez lui, mais bien sur Silmadë ne le savait pas du tout, et à vrai dire, elle ne le pensait même pas. D'ailleurs, elle ne s'attarda ni sur le "en théorie" de Merrakone, ni sur son rire. Il vivait seul dans cet endroit...*
"N'est-ce pas un peu grand..? Tout ces espaces vides!"
M:"Eh bah...C'sur que c'est un peu grand, mais il suffirait de le remplir! Les autres salles sont plus remplis, mais comme je passe peu de temps au salon.."
"Je vois...Alors?"
M:"Ah! Ouais! Aller, viens, assiez-toi! Je vais chercher mes plans et je te reviens pour t'expliquer tout ça!"
*Pas même de proposition de thé, pas de proposition de petit gâteaux, pas de proposition de rien, en fait. Tout sec comme ca..Eh bien. Haussant les épaules, elle alla s'asseoir dans un des deux fauteuils qui en fait se revela plus confortable qui ne le paraissait malgré tout. Elle se calla entre un coussin et l'acoudoir, croisa les jambes et attendit le retour du capitaine.*
*Lorsqu'enfin, il revint, Silmadë se redressa légèrement en lui adressant un sourire poli que Merrakone ne parut même pas remarquer. Installant un parchemin sur la petite table qu'il approcha de Silmadë en même temps que le fauteuil afin d'être plus proche, il commença ses explications*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   07.08.08 22:41

*Au finale, ses explications ne furent pas si compliquer que ce quoi à ce qu'elle s'attendait. Des cordages, des voiles, des ballasts, la barre. Une cale, une coque, un pont, une proue, une poupe. Laver le pont, faire la cuisine... En gros, peut-être n'aurait-elle pas grand chose à faire. Après avoir enrigistré tout ce qui s'était dit durant leur rencontre, Silmadë Ëarythiel se leva pour prendre congé*
"Merci beaucoup Monsieur! Je serais à la hauteur, vous verrez. Quand partons-nous?"
M:"Ne m'appelle pas Monsieur! Je ne suis pas si vieux que ca... Capitaine , ou Merrakone, fera l'affaire. Nous partous ce soir."
"Ce soir ? ...Je ne m'attendais pas à si tôt..."
M:"Veux-tu revenir sur ta décision, beauté?"
*Beauté? Par quel droit l'appellait-il ainsi?! Croyait-il avoir tout le droit parce qu'il était capitaine?! Cependant, elle du se faire violence intérieurement pour ne pas éclater: Elle voulait naviguer sur mer, et ce n'est pas cet homme qui l'en empêcherait, qu'il soit capitaine ou non, impoli et rustre.*
"Non. Cela me convient parfaitement. À ce soir, séduisant capitaine."
*Silmadë ne jouait pas au jeu de séduction, mais de sa part, voyait plutôt cela comme une vengeance, même si elle ne réalisait pas qu'il ne serait que charmé de se faire appellé ainsi. En effet, celui-ci était resté bouche-bée tandis que l'elfe s'inclinait légèrement avant de se retourner, quittant la demeure de sa démarche gracile et fémine. Elle sentait le regard brulant du capitaine sur elle, mais n'en fit pas cure et sortit de la demeure en fermant doucement la porte derrière elle*
*Ce n'est que lorsqu'elle fut rendut deux ou trois rue plus loin qu'elle remarqua que ses paroles n'avaient pas eu le don de le choquer mais bien de le...séduir. Cachant ses yeux de sa main, découragé, elle laissa glisser sa paume contre son visage en même que le soupir qui glissa contre ses lèvres. Il fallait vraiment qu'elle fasse plus attention à ce qu'elle disait , à partir de maintenant. Elle qui pesait ses mots avec tant d'attention à l'habitude! Levant les yeux au ciel, elle se mordilla la lèvre inférieur lentement, adossé contre le mur de pierre. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   19.08.08 23:24

*Le soir vint bien vite pour Silmadë. En effet, elle avait passé le reste de l'arès-midi à trainer dans la cité, visitant tout les recoins possible. Elle avait d'ailleurs remarqué que la ville était distinctement séparé en deux partit: L'une, la plus grande, dans laquelle elle était resté au début, plus pauvre, mais vivante, active et joyeuse et une autre, tout en haut de la cité, plus noble, propre, riche et grandiose. Les édifices, dans cette partie de la ville, démontrait tous une richesse oppulente et magnifique, offrant un fort contraste avec la pauvreté et la simplicité de la basse-ville, comme l'appellait les habitants - en chemin, elle avait parlé avec quelques villageois qui lui avait donné quelques renseignement. Entre autre, elle apprit que cette partie riche était simplement appellé Haute-Ville et la ''vraie'' partie,basse-ville. L'Haute-Ville était certes propre et fort jolie pour les prunelles, elle paraissait bien déserte et seules les rues les plus principales comptait quelques nobles bien habillé et beaucoup de carioles tirés par des chevaux. Les nobles ne marche pas à pied, nnormalement, voyons! Aussi, il est vrai que dans cette partie de la ville, Silmadë se sentait mieux à l'aise de part que personne ne la regardait de travers à cause de ses habits, et la saluait plutôt bien bas en signe de respect, la prenant pour une noble comme eux. Ce fut bien agréable l'instant de quelques minutes, mais par la suite, il s'avéra que la ville se révèlait être bien monotone, ainsi rempli de gens pincée, anti-sociable, pressé et affreusement hautain. En dehors de la poignée de rue achalandée, c'était une ville fantôme qui s'étalait sous ses yeux, et Silmadë était loin d'apprécié tout ce silence oppressant et vide de sens. En effet, où était tous le monde!? Elle n'aurait pu le dire, cependant, elle se doutait bien que les nobles devaient être vautré dans leurs demeure à se faire chouchouter par une ribambelle de domestiques. Bien que le peuple des elfes soit un peuple des plus polit, ceux-ci ne sont heureusement pas aussi coincé, sérieux et hautain, et voilà pourquoi la jeune elfe se sentait si mal à l'aise dans de tel lieux. Elle préfèrait de loin là basse-ville, là où régnait une vraie ambiance de village, un ambiance chaleureuse, dangereuse par moment, certes, mais réelle. Les gens étaient plus sympathique, encore fallait-il les choisir, entendons-nous que le monde, peut importe où est-ce que nous sommes , sera remplit de gens malsain et mauvais, de gens ivres ou pervers ou encore de gens violent ou malade. Mais dans le lot, Silmadë Ëarythiel Amiviel trouvait bien plus de gens sympathique et sociable qu'en Haute-Ville. C'est pourquoi, d'ailleurs, après sa visite de la haute-ville, elle préfèra repartir en basse-ville rejoindre tranquillement le port, car le soleil baissait lentement dans le ciel.*

*Ses pas résonnait dans l'une des rares ruelles vide de la Basse-Ville.Certes,ruelle vide, mais loin d'être silencieuse par le simple fait que le bruit des alentours semblaient se répercuter dans cette seule et même ruelle. Le bruit des carioles tiré sur le pavé inégales, le voix criant ou parlant, les pas, les marchands ambulants, les vagues affreusement lointaines de l'océan, des portes qui claques, des chats qui miaule, des chiens qui aboie, des oiseaux qui crit, des arbres qui bruissent, des gens qui court... Le froissement du taffetas et du tule de sa robe sur le sol était imperceptible parmis tous ce chaos de bruit et seul ses propres pas réussisait à se frayer une place dans cet orchestre original. Des pas rapides, presque pressé. En effet, sa silhouette féminine se déplacant avec grace dans cette trop longue ruelle avait la tête déplacé vers le ciel, observant avec inquiétude le soleil qui se déplacait peut-être un peu trop vite pour rejoindre son lit l'océan. Peut-être s'était-elle éloigné un peu trop du port...Qu'est-ce qu'elle pouvait être loin! À partir d'ici, elle en avait encore pour une heure...Misère, cette citée était beaucoup trop grande! Accélérant une fois de plus le pas au risque de s'empêtrer dans les jupes de sa robe, elle pria afin d'atteindre le port avant le départ du bâteau dans lequel elle avait tant espéré monté. Et c'est en chemin qu'elle se répéta plusieurs fois les instructions et explications du capitaine afin de ne rien oublier et de ne commettre aucune bourde*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   19.08.08 23:53

*Après une heure de marche, peut-être un peu moins, Silmadë déboucha enfin sur le port tant attendu. Presque essouflé, elle dut reprendre son souffle une minute ou deux à l'écart, dans l'ombre afin de n'être pas vu. Replacant le tule de sa robe qui dans sa course c'était légèrement déplacé, elle passa une main dans ses cheveux couleur des blés, puis descendit les marches de béton menant au deux grands quai de bois du port. Une fois arrivé en bas, elle tourna la tête à gauche et à droite dans l'espoir de trouvé Merrakone, espoir qui fut d'ailleurs exaucé car au loin, près d'un grand bâteau à voile, se tenait l'homme en question, entouré de plusieurs hommes, des marins sans aucun doute , en grande discussion apparente avec l'un d'eux.*
*C'est une fois son courage prit à deux main qu'elle s'avanca vers la compagnie en abordant un grand sourire franc et séduisant, s'approchant de son pas félin vers Merrakone, ne s'arrêtant qu'a un mètre de la dite personne, derrière deux ou trois marin en retrait*
"Hum..Veuillez m'excuser...Merrakone? Je suis là.."
*Le capitaine se tourna alors, sa chemise de lin noir se gonflant sous un bourrasque l'instant d'une seconde, puis il aborda un grand sourire avant de se tourner vers les marins.*
M:" CHER ÉQUIPAGE! Votre attention s'il vous pllaaiiitt. Voilà notre dernier marin! Je vous présennttteee : Silmadë Ëarythiel, elfe de race je vous le précise, dame courtoise et bien éduqué, qui se dit être capable de vivre en bateau avec nous tous, homme jeune et fort!"
*Tous les marins se tournèrent d'un bloc vers la jeune femme afin de l'observer, plusieurs étant choqué par la future présence d'une femme à bord de leurs bâteau, d'autre ayant des regards pervers envers l'elfe et ses formes*
Marin1: " C't'insensée! Une femme monte pas dans un bâteau, surtout pas une femme d'son genre!"
Marin2: " Ça porte malheur!"
Marin3: " Moi je veux bien la laisser monté la mignonne...Héhé."
Marin4: " À quoi elle va servir ? C'est toujours nous qui va se taper le travail j'te gage!"
Marin5: " Z'avez pensé Cap'taine à vot' décision avant de l'accepté ou pas?"
Merrakone: " Mais si Mais si! Trève de bavardage. Faites donc honneur à la dame. Elle se dit capable des plus forts travaux, et c'est ce que nous allons voir! Sinon...Nous lui réserverons d'autres ...travails..."
Marin3: "HéHé! Quel genre de travail Capitaine? Moi j'en imagine bien un..."
Merrakone:" Tu verras bien en temps et lieux! J'irais t'avertir si jamais elle manque de besogne, Dale."
"Hum...Bonjour à tous. Je vous garantie que je vous aiderais! Je le suis capable, vous m'entendez? Ce n'est pas parce que je suis joli ou encore propre et bien habillé que je répugne au travail, croyez-moi! Je ferais tout pour rester sur ce bâteau, quoi que vous en pensez! Et ces balivernes de malheur! Je vous en prie, ne vous abaisser pas à croire ces sottises, voyons!"
Marin1&2:"Mouais..."
*S'approchant du premier marin, elle enfonca son doigt dans sa poitrine*
"Je vous dis que si, et je vous le prouvais!"
*Mettant fin aux paroles échangé, Merrakone s'interposa entre eux et prit la parole*
"Cher équipage, trève de bavardage, nous devons partir! Les provisions et l'eau sont embarqué dans l'bâteau,le wisky aussi, et nous nous arrêterons dans les îles en cours de route afin de nous réaprovisionné."
*Sur ces paroles, marins, capitaine et la seule femme embarquèrent sur le grand bâteau à voile*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   26.09.08 19:23

*Assise sur le pont et adossée contre le rebord de celui-ci, elle se laissait bercer par le roulis de la mer. Voilà quatre jours qu’elle s’est embarquée dans ce bateau, et pour l’instant, rien de dramatique ne s’est produit. L’équipage navigue sur les mers depuis ce temps, mais bientôt, ils accosteront sur une île marchande, où ils se rapprovisionneront en nourritures, en eau et en whisky. À Silmadë, ils lui ont fait faire plusieurs choses, comme faire la cuisine, aider aux cordages dans les hauteurs quelques fois, nettoyer le pont, les vêtements et les hamacs en toile. Bien qu’elle déteste nettoyer les vêtements empreints de sueur des marins, les autres tâches ne lui dérangent pas plus que ça. C’est quand même bien, et puis il y a la mer, de toute manière. Elle est si belle...Si magnifique! Elle ne se lassera jamais de l’observer, sous le regard des trois lunes ou sous le seul regard du soleil, d’admirer les divers reflets ou encore, parfois, les forment qui s’y meuvent.*
Marin : -Silmadë! Bouge-toi, on a besoin de toi à la cuisine!
*L’elfe leva lentement la tête, puis soupira lentement.*
-Sii Siii Kaalin, j’arrive!
*C’est ainsi qu’elle se leva et se dirigea à la cuisine dans la cale. Elle poussa lentement la porte et entra dans la cuisine remplis d’une lourde fumée qui stagnait au plafond. L’air était emplis d’odeur de légumes cuis et de viandes fraichement crus*
-Hum…Désolé? On m’a dit que vous aviez besoin de mon aide ?
Cuisinier : -N’effet m’demoiselle! Surveille donc ces légumes afin qu’ils cuisent comme il se doit, puis fait en une soupe! J’mettrais de la viande dedans après, mais là, faut que je la fasse cuire!
-Oui Monsieur.
*Et c’est sur ces paroles qu’elle se mit au travail. Silmadë s’approcha de la grande marmite dans laquelle flottait sur dans l’eau des carottes, des radis, des morceaux de patates grossièrement coupés, des haricots et des morceaux de courges. Attrapant une cuillère en bois qui trainait près du feu et de la marmite, elle brassa lentement les légumes, les effilochant et en écrasant quelques uns pour produire une bouillis comme le lui avait montré le cuisiner. Une fois que le tout fut bien cuit, elle jeta un coup d’œil au cuisiner, qui ne la regardait pas pour le moins du monde, bien trop occupé à déchirer puis couper des petits cube de viande qu’il faisait ensuite cuite dans l’eau qu’il avait utilisé pour faire cuire une autre viande. Elle fouilla dans les poches de sa courte [un peu plus haut que les genoux] robe légère d’un vert très pâle, quelques peu décolleté, pour en sortir du romarin séchés, qu’elle saupoudra dans la soupe afin de lui mettre du gout. L’elfe brassa une nouvelle fois le tout, puis informa le cuisiner que la soupe était prête. Le dit cuisiner, ainsi, observa la soupe, la jugea correct puis fit le geste d’aller jeter les cubes de viande dedans*
-Attendez! Je peux m’en prendre une petite part, avant …?
*Le cuisiner, soupirant, hocha la tête, et Silmadë, prenant un bol et une louche, versa quelques peu de la soupe dans le bol en terre cuite. Elle posa le bol sur la table, puis laissa le cuisiner terminer la soupe en y ajoutant la viande. Silmadë, quant à elle, s’installa sur une chaise et commença à manger sa soupe, ayant toujours peu aimée manger avec les autres marins. Sous le regard interrogateur du cuisiner, elle haussa les épaules et lui répondit globalement*
-Ca risque d’être froid, sinon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   27.09.08 20:05

*Une fois qu’elle eut fini sa soupe, Silmadë la posa dans le bac où toute la vaisselle sale trônait, tas immense de plat, bol et ustensiles vraiment sale d’où s’élevait une odeur pestilentielle. Le cuisiner, qui se prénommait, soit dit en passant, Yrillyn, avait terminé la soupe en y ajoutant des cubes de viandes de mouton. L’équipage élevait des poules dans une partie de la cale, afin d’avoir des œufs, de la viande pour d’amasser les plumes pour des oreilles ou des matelas, cependant, la viande rouge, de porc, de mouton ou de bœuf, était suspendue au plafond dans une autre petite partie de la cale. Quant aux légumes, ils étaient entreposés dans des barils à la cuisine.*
Yrillyn : -J’ai fini la soupe! J’vais aller la servir…Comme t’as mangé, lave donc la vaisselle! Dale va v’nir te porter un bac d’eau, et le reste, tu sais comment faire!
*Hochant sa tête qui avait encore plus blondi sous le soleil ardent de la mer, elle s’assit sur la table, croisant ses longues jambes, puis attendit l’arrivé du marin Dale qui viendrait lui porter le bac d’eau nécessaire pour qu’elle puisse laver la vaisselle qui s’entassait dans les cuisines depuis 2 jours. Il y avait là des chaudrons, une marmite, des bols, des assiettes et des ustensiles. Elle en aurait pour des heures! Enfin…Ça
changeait de la forêt, bien qu’elle lui manque quelque peu. L’odeur de la végétation, de l’écorce et de la mousse lui manquaient tout autant que le bruit réconfortant des criquets le soir et des oiseaux chantants pendant la journée. Toutefois, elle avait décidé de fuir la forêt un moment pour échapper à Elviwyn, et de s’aventurer sur la mer. Elle ne faisait pas forcément tous les jours des activités très plaisantes, et ce n’était pas de tout repos, mais étant une femme, elle ne faisait pas tous les mêmes travaux que les hommes qui semblaient forcer beaucoup plus. *
*L’odeur saline et le roulis de la mer cependant lui plaisaient, bien qu’elle ait hâte à la première escale dans une île, bientôt selon Merrakone.*
*Enfin, Dale arriva avec le bac d’eau qu’il déposa sur la table, jetant un regard insistant à Silmadë qu’elle n’arriva pas à déchiffrer. *

-Merci beaucoup pour l’eau, Dale.

*Dale s’approcha lentement d’elle, puis s’assit à ses côtés alors qu’elle se levait. Cependant, il l’en empêcha en agrippant son épaule et en la reculant vers la table pour qu’elle s’assise de nouveau.*

Dale : -Tu te plais, sur ce bateau?

-Si… Tu peux me laisser, maintenant ? Il faut que je lave toute cette vaisselle, et j’en ai pour des heures!

D :- On a le temps, beauté…

*Alors qu’il disait son dernier mot, il posa sa main sur la cuisse découverte de Silmadë. Celle-ci se retirant vivement, elle lui lança un regard noir*

- Je ne sais pas ce que tu attends de moi, Dale, mais je ne crois pas qu’on pense pareil! Maintenant, va donc manger, et ne t’avise plus de me toucher!

*Non mais, pour qui il se prenait, lui? Franchement, il en avait du culot! Dale lui jeta un regard noir et sortit des cuisines en marmonnant quelques choses d’incompréhensible*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   27.09.08 21:25

*Malgré son exaspération envers Dale qui la faisait rager, elle se mit au travail. L’elfe décrocha la marmite du feu qui brulait encore, accrocha le contenant d’eau à la même place sur les supports de métal afin qu’il chauffe un peu, puis posa la marmite sur la table afin qu’elle refroidisse un peu. Une fois que l’eau fut juste assez chaude, elle retira le bac, le posa sur la table et y fit tremper autant de choses qu’elle le pouvait. Armée d’un torchon pour essuyer et d’une brosse, elle se mit à frotter chaque bols, chaque plat, chaque assiettes, chaque ustensiles et chaque chaudron et marmite avec vigueur, enlevant toute saleté possible. Parfois, elle faisait réchauffer l’eau, et elle demanda même une deuxième fois de l’eau propre, car l’ancienne était tellement souillée qu’elle n’apercevait pas ses mains au travers. Les ustensiles semblaient n’avoir jamais été lavés correctement, et elle se battit à la tâche pour les rendre reluisant. Une fois le tout complètement lavé, après deux bonnes heures de labeur, elle alla vider l’eau sale dans la mer, revint au cuisine, fit chauffer les chaudrons et les marmites afin de les stériliser et de les faires sécher, puis rangea le tout dans les armoires de la cuisine. Pleine d’entrain, elle décida d’aider à la tâche tant qu’à faire d’autre tâches ingrates et brossa le sol de la cuisine reluisant de graisses, qu’elle polit par la suite. Vint ensuite le nettoyage intensif du fourneau qui semblait vouloir crouler d’un moment à l’autre sous des années et des années de crasse, de graisses et de morceaux de viandes et nourritures pourries. Une fois le fourneau tellement propre qu’il reluisait, peut-être pour la première fois depuis son existence, elle s’attaqua, en dernier, à laver la table en frottant de toute ses forces. D’ailleurs, pour le nettoyage du fourneau, elle eut recours, car elle n’y arrivait pas à l’aide simplement d’eau, à une préparation à base d’eau et de plantes qui faisait office de savon, qu’elle avait préparé il y a de ca quelques mois dans la forêt.*
*Fière de son travail, mais complètement épuisée, et reluisante de sueur, elle soupira, s’adossant à la table qui semblait nouvelle tant elle était propre. Essuyant son front, elle sortit enfin de la cuisine, un grand sourire sur les lèvres alors que les marins la regardait passé, interrogatif. Elle avait fait ce travail tout à fait bénévolement, sans que personne ne lui demande. Silmadë, ayant besoin de fraicheur avant tout, regarda la mer avec force envie. Elle aurait tant aimé s’y baigner… Un grand sourire éclaira son visage. Ainsi, sans prévenir, sous le regard des marins qui jouaient aux dés ou s’ennuyait sur le pont, elle enleva sa courte robe, se retrouvant en petite culotte et en corset très léger. Avec amusement, Silmadë s’arrêta un moment, observant les marins qui la fixait, presque en bavant. Éclatant de rire, elle monta sur le bord du bateau, attrapa une corde, puis regarda l’onde sous ses pieds. Une grande respiration, et puis…Elle sauta dans l’eau! Son corps tout entier s’enfonça dans l’eau froide, très profondément, pour remonter lentement sous le désir de l’elfe frivole. Une fois à la surface, elle éclata de rire puis reprit son souffle, se laissant flotter sur l’eau. Plusieurs marins avaient courus sur le bord du bateau, observant cette déesse nager dans l’eau, tous étant surpris et intrigué. *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   30.09.08 3:17

*L'eau était fraiche, délicieusement froide, plutôt. Seule sa tête n'était pas immergé par l'eau saline. Ses longs cheveux blonds flottaient tout autour d'elle , tel une auréole dorée. Elle ferma les yeux et profita un long moment de l'eau et du soleil réchauffant sa peau. Une fois qu'elle en eut assez, elle fit quelques brasses dans l'eau afin de se détendre au maximum, puis plongea brusquement sous les eaux agités, disparaissant de la vue de tous. Elle nagea le plus loin qu'elle put, puis, rapidement, sortit une algue qui restait dans une petite poche intérieur sous son corset. Dans des gestes rapides, sommairement, elle se lava avec cet algue, qui , en effet, produisait une huile essentiel au contact de l'eau et du frottement, huile lavante et bonne pour la peau. Il est vrai qu'elle n'en produisait pas une tonne avec seulement une algue, mais elle lavait toutefois assez bien pour ce qu'elle valait. En plus, elle laissait un doux parfum d'herbe en prime.*
*Une fois qu'elle eut finit [ Elle aurait pu faire cela à la surface, mais...au yeux de tous les marins, c'était...complètement impensable ], elle remonta à grande emjambé, légèrement étourdi, son coeur cognant dans sa poitrine. Une fois qu'elle eut émergé de l'eau, elle prit une grande respiration, essouflée, se laissant flotter jusqu'elle ait repris son souffle. Faudrait peut-être qu'elle s'exerce à rester un peu plus longtemps en apnée...Enfin. Nageant le plus vite qu'elle put, elle rattrapa le bateau qui commençait à prendre peut-être un peu trop d'avance, puis attrapa de justesse la grosse corde qui trainait dans l'eau. Non sans difficulté, jurant même entre ses dents plus d'une fois, elle monta en s'aidant des noeuds sur la corde, pour enfin arriver sur le pont du bâteau. Essouflé, elle s'adossa sur le rebord, observé par quelques marins qui trainait encore.*
Kaalin:"Euh..C'était quoi l'idée de se jeter à l'eau?"
"Bien... Pour me baigner tiens! Tu veux y aller?" *Rajouta-elle sur le ton de la moquerie*
* Sa main , pointa l'eau, était faussement moqueuse et invitante. Kaalin recula de quelques pas, davatange effrayé par les créatures de la haute mer. Silmadë, voyant cette idiotie, secoua la tête en soupirant, faisant virvoleter ses cheveux de chaques côtés de son corps, l'eau en arosant plus d'un. Soupirant, elle se pencha et revêtit rapidement sa robe,puis se dirigea dans la cale où elle comptait se diriger vers son hamac afin de se changer et de dormir un peu pour passer le temps *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   06.04.09 3:35

*Alors qu’elle allait se rendre dans les cales pour se reposer, Silmadë sentit une main se poser sur son épaule encore humide de l’eau salée dans lequel elle avait plongé. Se retournant, le regard intrigué, elle leva les yeux au ciel lorsqu’elle s’aperçut que la main calleuse qui touchait sa peau appartenait à Dale. Fixant ses yeux vert dans ceux du marin, elle attendit qu’il dise ce qu’il avait dire, lui faisant toutefois comprendre dans son regard qu’elle était agacé d’être ainsi dérangé. À moins qu’il ait une raison valable, elle lui ferait comprendre qu’elle ne l’appréciait guerre, surtout après le court échange qu’ils avaient eu dans la cuisine quelques heures plus tôt*

Dale : ‘ Tu es ravissante…’
-Que me veux-tu ? dit-elle en arquant un sourcil.
D : ‘Hum, en fait… Le capitaine te demande à la calle, il veut te voir’
-Dans les calles ? Pourquoi ne me fit-il pas demandé à sa chambre personnelle?
D :’Mais j’en sais rien moi! Tu crois vraiment qu’il me l’a dit ?! Va juste le voir, c’est tout. Il t’attend, alors grouille toi!’

*Elle haussa une seconde fois les sourcils, indignée devant tant d’impolitesse, mais se contenta finalement de retrouver son expression indifférente habituellement et se débarrassa de la main du jeune homme qui était toujours posé sur son épaule en bougeant celle-ci d’un coup sec. Silmadë se rendit donc à petit pas rapide dans les calles, qu’elle trouva complètement vide. Soupirant, elle réunit ses cheveux en une seule couette mouillée et les tordit légèrement pour les égoutter alors qu’elle se rendait tout au fond de la calle, espérant y trouver un Merrakone qui l’attendrait avec impatience. Elle contourna les hamacs, puis s’arrêta à la hauteur des barils qui remplissait le fond du bateau, sachant pertinemment que le capitaine ne se serait pas faufilé à travers pour se cacher dans un coin s’il voulait lui parler. Elle constata ainsi, agacé, qu’il n’y avait personne sinon elle-même, et qu’elle s’était déplacé pour rien. Elle s’assit toutefois sur un baril d’eau potable et se résigna à attendre quelques minutes. Peut-être n’était-il simplement pas encore présent comme le pensait visiblement Dale…*
*D’ailleurs, pensant au loup, le voilà qui arrivait, essayant de se cacher dans l’ombre des poutres. Avait-il simplement oublié qu’elle était un elfe, et donc que de ce fait, son ouïe était décuplée, et qu’elle voyait dans l’obscurité? Soupirant, elle fit comme si elle n’avait rien vu et se contenta de fixer d’un air absent un hamac, simplement pour voir ce qu’il comptait faire exactement. Peut-être voulait-il simplement écouter la conversation qu’elle aurait avec Merrakone, et si cette conversation aurait lieu et qu’elle serait confidentielle, elle n’aurait qu’à virer Dale de la place.*
*Cependant, elle se perdit rapidement dans ses pensées, et lorsqu’elle sentit une main contre sa mâchoire, elle faillit faire une crise cardiaque. Dale. Elle l’avait complètement oublié, avait complètement baissé sa garde. Brusquement, elle se leva et ficha son regard brulant de colère dans celui de Dale*
-Fiche moi la paix.
*Ce n’était visiblement pas ce qu’il comptait faire. S’approchant d’elle, il l’accula contre le mur, coincé entre lui-même et les barils. Ses mains calleuses glissèrent d’abord sur ses hanches, pleine d’envie, fébrile, alors que ses yeux dévoraient sa poitrine sans retenue. Silmadë avait tout compris. Trop tard, peut-être… Mais il n’était pas trop tard pour agir, toutefois. Brulant de rage, il avait atteint un point qu’il ne fallait pas toucher. On ne touchait pas à son corps, oh ça non. Jusque là, surprise, elle s’était contenté de rester immobile, mais elle avait vite fait d’entourer ses mains sur le poignet de l’homme, serrant aussi fort qu’elle le pouvait. Elle était forte, certes, mais il l’était plus qu’elle. Si elle voulait gagner, elle devrait user de stratégie. Mécontent d’un tel affront, Dale se dégagea et la poussa brusquement au mur, plaquant une main contre sa gorge alors que son autre main se baladait odieusement sur sa poitrine.*
D :’Reste tranquille, ma jolie, et tout se passerait bien…’
*Sa voix était rauque, d’un ton que Silmadë détestait, embrouillée par le désir. Cependant, il ne connaitrait jamais la fin, elle se le promettait. Jamais elle ne se laisserait faire par un tel imbécile. Elle ouvrit légèrement ses lèvres, se concentra un court instant et laissa glisser le son d’un reptile qui sifflait, menaçant, comme si elle était elle-même un serpent prêt à mordre. L’homme s’arrêta, étonné, arrêtant ses gestes pour la fixer un moment, effrayé. Cependant, il ne sembla pas se laisser arrêter par si peu et continua sa besogne, tripotant ses seins avec envie. Elle devrait donc user de plus de force. Cette fois-ci, elle imita, du plus fort qu’elle fut capable, le bruit d’un tronc d’arbre qui craquait, puis se cassait et tomber au sol dans un fracas infernal. Peut-être croirait-il que c’était un mas du bateau qui s’était effondré….Et comme de fait, affolé, Dale lâcha Silmadë pour accourir sur le pont.*
-Oh non Dale, tu ne t’en tireras pas comme ça… Viens ici…
*Dale se retourna, étonné par le ton menaçant et lourd qu’avait employé Silmadë. Il l’avait rendu furieuse, et subirait les conséquences, maintenant. Secouant ses longs cheveux d’or encore trempé, elle s’avança vers le marin immobile, attrapant au passage une grosse corde qui trainait sur les barils, qu’elle laissa pendre pour le moment de chaque côté de son cou. Lorsqu’elle fut assez près du jeune homme, elle lui envoya son poing en plein visage. Il n’eut vraiment le temps de réagir avant qu’elle ne le pousse contre un poteau et l’attache rapidement, dans des gestes habiles et habituées. Terminant un nœud compliqué à l’arrière du poteau, elle regarda Dale qui était maintenant complètement pris au piège, lui aussi fou de rage.*
-Peut-être penseras-tu plus d’une seconde la prochaine fois. J’espère que tu aimes les rats, j’en ai vu trainer dans le coin, hier.
*Lui jetant un dernier regard menaçant, elle se retourna, et, pleine de dignité, quitta la cale, laissant un Dale qui jurait et hurlait à son attention derrière elle. Les autres marins le retrouveraient surement bien vite, mais pour l’instant, il était bien là où il était. Personne ne le croirait si celui-ci disait que c’était elle qui l’avait accroché là*

[ Et un posttt pour mon retouuur ! Je vous promets de poster plus régulièrement, dorévant. Ah. Je tenais à m'excuser si je n'ai pas du tout respecter le temps réel, mais toute mon intrigue n'aurait pas marché si j'aurais fait passer trop de temps.... ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   10.04.09 2:24

*Irritée, Silmadë mâchonnait un biscuit à la pâte d’amande et au cacao, dernier vestige de souvenir avec Elviwyn. Elle avait hésité à le jeter à la mer, mais finalement, la faim l’avait rappelé à la raison et elle c’était décidée à manger le biscuit devenu un peu sec qui trainait dans le fond de son sac. C’était les yeux perdus à l’horizon qu’elle se rappelait qu’elle avait fait ces biscuits il y avait moins d’une semaine, en compagnie d’un être qu’elle croyait être l’homme de sa vie. Il lui avait tenu la taille tout le long de la confection des petits gâteaux, lui avait embrassé le coup et susurré des promesses d’amour au creux de l’oreille auquel elle croyait, naïve. C’était un souvenir affreux, voir dégoutant, mais aussi douloureux, qui soulevait son estomac et laissant un désagréable gout de bile dans sa bouche.*
* Des images saccadées revinrent hanter ses prunelles et ne put empêcher son esprit de lui repasser en boucle les images affreuses qui avait marqué son passé il y avait à peine une semaine. Elle revoyait ces hommes courbés, assez crasseux pour dégoutter le plus sale des itinérants, aux mains noueuses, à la peau d’un blanc éclatant, s’avancer vers elle. Elle se rappelait de la peau grise, trop fripé, de ce qui semblait être leur chef… Elle se rappelait de leurs yeux globuleux, plongé dans les orbites, qui était baigné d’une lueur de cruauté qui avait quelque chose d’extraordinaire tant le sentiment y était puissant… Elle se souvenait du visage déformé d’Elviwyn, de son sourire satisfait lorsqu’il croyait qu’il l’avait coincé…Mais il avait échoué.*
*Une larme avait roulé sur sa joue sans qu’elle ne s’en rend trop compte. Elle l’essuya du dos de la main, d’un geste rageur qui voulait la convaincre elle-même qu’elle ne l’aimait plus, que c’était une cause perdue, qu’il était imbécile, affreux, vil et cruel. Elle trouverait bien un autre homme, qui lui, serait honnête. N’avait-elle pas déjà entendu quelque chose comme…Un de perdu, dix de retrouvés ? Oui, elle en retrouverait d’autre. Elle ne devait pas…Non, elle ne devait pas se laisser abattre. Elle devait lutter à tout prix pour l’oublier, pour ne plus penser à ce traitre et à sa basse traitrise. Elle devait ériger des remparts autour de son cœur, quoi qu’il advienne…*
*Elle sentit juste à temps une présence à ses côtés et courba son corps d’une façon qui aurait été dangereuse pour tout autre mortel afin d’éviter la main qui voulait s’approcher d’elle. Revenant à une posture normale, elle recula de quelques pas et posa son regard sur la personne qui avait voulu la toucher. Lorsqu’elle remarqua que l’inconnu n’était autre que Merrakone, ses yeux s’agrandirent et il se courba en une courte révérence*
-Veuillez accepter mes excuses…C’était purement instinctif.
Merrakone : -C’était quoiii, çaa ?
-Pardon ?
M :- Ben le machin que tu as fait avec ton corps là…Tu aurais dû te briser quelques côtes…
-Ah. C’est une de mes habilités magiques.
*Esquissant un faible sourire, elle se connecta au flux d’énergie qu’elle avait tout au fond d’elle, attrapa sa main de son autre main, et fit plier son coude dans le sens inverse. Ça avait quelque chose de finalement un peu effrayant, et à voir le visage du capitaine se déformer de dégout, Silmadë ne put qu’éclater de rire en poussant un peu plus sur son bras, pour enfin le faire regagner sa motricité normale.*
-Rassurez-vous, c’est sans douleur! C’est simplement…Mes os qui deviennent plus élastique.
*Merrakone sembla encore plus convaincu de la non-douleur de l’exercice, mais haussa les épaules, signe qu’il abandonnait l’idée de comprendre, puis posa avec précaution sa main sur l’épaule de l’elfe, plongeant ses yeux dans ceux de la jeune fille.*
-Moui ?
M : -Tes yeux sont magnifiques…
-Euh…Ah ?
*Elle rougit légèrement, puis fit un pas de côté pour se soustraire de la molle emprise du capitaine*
-Hum..Merci. Vous désireriez me dire quelque chose de particulier ?
M :- Ah. Oui. J’avais cru entendre parler, dans ma jeunesse, que les elfes avaient une vision plus perçante que nous, humains. Est-ce bien vrai ?
-Oui, c’est vrai.
M : -Dans ce cas, tu me feras le plaisir de grimper tout en haut, là, et de me dire si nous approchons d’une île.
*Alors qu’il lui disait ‘ Tout en haut, là ‘, il lui pointa les cordages et le mas du voilier. Exécutant ce qu’on lui avait demandé, elle avança de son pas toujours aussi félin, et commença à monter habilement dans les cordages, s’agrippant au mas d’une main. Elle sentit le regard de tous les marins sur elle et ne put s’empêcher de soupirer bruyamment s’arrêtant pour tirer sur sa robe. Elle continua sa montée, ne s’occupant plus des regards des hommes en dessous d’elle, et se contenta de s’accrocher au mas, observant l’horizon. Elle plissa les yeux un moment, puis, portant sa main sur son front pour se cacher du soleil brulant, distingua tout au loin un vague tâche sombre qui avait tout l’apparence d’une île. Elle chercha Merrakone du regard et lorsqu’elle le repéra, elle hocha exagérément la tête pour lui faire comprendre qu’elle voyait une île. *
*Le vent lui fouettait le visage, envoyant valser ses cheveux derrière elle. Elle n’avait pas forcément envie de descendre tout de suite. Elle s’assit sur les cordages, prenant soin de trouver une position qui ne le mettait pas en danger de tomber à tout instant, qui était confortable, et qui plus est, ne montrait pas une seconde fois une vue sur ses petites culottes. Certes, les marins n’avaient pas du voir en détail, que une vue floue de bien loin, mais ils en avaient quand même eu une idée. Enfin…Ce n’était pas bien grave. À moins que l’un deux ne réfléchissent comme Dale et qu’ils lui viennent à l’esprit d’essayer de la toucher…*
*Tiens, en pensant à Dale, que faisait-il à l’heure actuelle ? Quelqu’un l’avait-il découvert ? Elle scruta le pont à la recherche de sa silhouette, mais ne le vit pas, ou du moins, ne le reconnut pas*

[ Merde, tout court, désolé XD ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Silmadë Ëarythiel

avatar

Féminin
Nombre de messages : 319
Age : 23
Race : Elfe
Date d'inscription : 27/06/2007

Feuille de personnage
Pouvoirs: Télépathie, Souplesse Corporelle, Mimétisme Vocal
Localisation: Ovilan, Cité de l'Océan, sous le soleil ardent de la région
Equipement: Poignard

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   14.04.09 3:00

*Silmadë avait laissé un long moment le vent salin caresser son visage et s’entremêler dans ses cheveux. Les yeux fermés, elle profitait de la caresse du soleil sur sa peau qui, d’ailleurs, commençait lentement à quitter sa teinte laiteuse naturelle pour se hâler légèrement. Les mains solidement accroché aux cordes, elle se laissait bercer par le roulis régulier de la mer. Finalement, elle finit par descendre, son ventre lui rappelant qu’elle n’avait pas mangé de plusieurs heures. Alors qu’elle avait nettoyé la cuisine pendant plusieurs heures, les marins avaient mangé. Elle s’était baigné par la suite, puis elle s’était dirigé vers les cales, ou Dale l’avait fait attendre – enfin, ce qu’elle pensait être Merrakone – puis l’avait touché. Enfin, elle venait de passer au moins une bonne heure sur les cordages. Le soleil était encore présent, mais il descendait lentement dans le ciel pour rejoindre son lit. Bientôt, ils mangeraient avant de se coucher.*
*Lorsqu’elle posa pied sur le pont, elle prit quelques secondes pour observer les marins qui s’y trouvaient. La mer étant calme, ils n’avaient tous pas grand-chose à faire. Elle crut reconnaitre Kaalin qui lavait le pont supérieur. Les autres marins étaient assis ici et là, jouant aux dés bruyamment ou rêvassant, tout simplement. Alors qu’elle était tout en haut, elle n’avait même pas remarqué que les marins étaient aussi bruyants dans leur jeu. Haussant les épaules, elle traversa le pont et se rendit dans les cuisines, où elle y trouva le cuisiner. Celui-ci, en la voyant entrer, haussa les sourcils. *
C : - Hum ? Je t’ai pas fait demander…
*Son visage s’éclaira l’instant d’un moment et il fit un vaste geste de la main pour désigner la cuisine toute entière*
C : -Mille merci pour le nettoyage ! C’est parfffaiiitt ! Elle avait ben besoin…
*Hochant la tête, signe qu’elle acceptait les remerciements, elle justifia sa présence dans les cuisines du bateau*
-J’aimerais avoir quelque chose à manger, je commence à avoir faim…
C :- Écoute moi ben! Normalement, les marins sont pas accepté dans les cuisines – on fait une exception pour toi parce que tu m’aides, quelques fois. Ce soir, tu mangeras avec les marins, la même chose que les autres!
*Elle ouvrit la bouche pour riposter, fortement mécontente, mais n’eut pas le temps que le cuisiner continuait déjà*
C :- Ne rajoutes rien! C’est Merrakone qui m’a demandé de te faire venir manger avec eux ce soir en fait, c’est pas trop de ma faute, bien que j’trouve qu’il a raison… Il m’a dit qu’il te trouvait mauvaise mine…
*Elle haussa les sourcils. Était-ce vraiment vrai ? La dernière fois qu’un marin lui avait dit que Merrakone le demandait, ce c’était avéré faux.*
C :-Hé, j’te jure que c’est vrai! C’est quoi cette gueule là, d’abbord…
*Soupirant profondément, elle se pencha légèrement. *
-Dans ce cas, veuillez m’excusez pour mon attitude. Je vais me retirer afin de me changer pour me montrer digne de votre table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   14.07.11 22:59

*La jeune nymphe avait marché des jours ... des semaines durant ... le temps n'avait plus vraiment d'importance ... Son image elle même avait changé ... D'une jeune fille souriante, dont le visage exprimait sa condition de déesse de la nature, elle était devenue une femme froide et intolérante dont la dureté des traits dénotait clairement de son statut de reine des ténèbres .... La petite plume de Setsuna ornait toujours sa poitrine, dansant lentement au grès de ses voyages ... Elle marchait sans but ... Avant de partir dans son long périple, elle était retourné aux enfers ... En vain, le poète n'y était évidemment pas ... Alors elle avait confié ses ordres ... Demandé aux Hugmunains de surveiller la petite Aëris ... Avait volé dans la bibliothèque quelques livres ... Et était parti à l'aventure ... Son chat dans sa besace ....*
*Après avoir marché de longues journées, elle était parvenue dans cette ville qu'elle ne connaissait que peu .... Aussitôt, l'air marin lui rappela un autre lieu qu'elle connaissait fort bien .... Elle ferma les yeux un instant ... le soleil d'outremer perça l'écran de ses souvenirs ... Tout ici lui rappelait la vie d'outremer, l'odeur de l'iode qui emplissait chaque centimètre cube, les bruits de la ville, et ce vent qui emmêlait ses cheveux blonds ... Elle contempla un instant la ville maritime qui semblait décomposée en deux partie ... la partie inférieure de la ville semblait être la plus pauvre et la partie la plus haute celle de la noblesse de ce pays ... Ses yeux parcouraient l'horizon et détaillaient les navires amarrés dans le port .... Lentement, comme dans un réflexe, sa main frôla l'épée d'argent ... *
< Un navire ... Ainsi ... sur l'eau ... ma douleur n'affectera plus personne ... J'en ai plus qu'assez de laisser de l'herbe noircie sous mes pas .... l'océan ne sera nullement touché par ma peine... Et le monde se portera mieux .... >
*La jeune femme avança en direction d'une taverne ... sa longue jupe de coton noir traînait légèrement par terre, soulevant quelques volutes de poussière et donnait à sa silhouette l'apparence d'un spectre .... la couleur légèrement noircie de ses ailes irisées accentuait encore cette image fantomatique ... Lorsqu'elle poussa la porte ... Les conversations cessèrent un instant et les regards se tournèrent vers la femme ... Un ou deux hommes plus courageux osèrent laisser un sifflement fuser .... Sifflement qui s'interrompit aussitôt dès que le regard d'un vert glacial se posa sur eux .... Chise avança jusqu'au comptoir et prononça avec une froideur d'une neutralité parfaite ... *
"Un Hydromel ... "

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   14.07.11 23:13

*Le tavernier posa le verre sur le comptoir ... La nymphe en échange posa une petite piécette de bronze et alla s'asseoir à une table assez longue, déjà occupée à une de ses extrémités par un groupe de pêcheurs qui discutaient de leurs prises ... *
Pêcheur 1 : "J'te jure mec ! Un Barracuda Comme çaaaaaa ! "
P2 : "Arrête Raymond ! T'exagèrerais pas un peu ? Et ta bite elle fait quelle taille hein ? "
Raymond : "Ben ... comme ça .... "
P2 et P3 : "BoUAHAHAHAHAHA"
P3 : "Y a pas t'as ben Raison Yosé ! Y ment comme un arracheur de dent l'Raymond ! Et puis ... "
*Ses paroles s'interrompirent un instant ... son regard venait de se poser sur la petite femme qui venait de s'asseoir au bout de la table ... En général les femmes de la ville évitaient les tavernes à cette heure ... Et les seules femmes que l'on trouvait y venaient pour se faire payer ... *
*Chise ôta doucement sa cape qu'elle posa sur la table ... ses cheveux blonds reflétèrent un instant la faible lueur rouge des lampes à huile tandis que les regards des trois pêcheurs étaient rivés sur elle ... Elle souleva doucement le verre d'Hydromel, dont la couleur dorée rappelait celle de sa chevelure et le porta à ses lèvres .... *
Yosé : "Excusez moi Mamzelle .... "
* Le regard de la nymphe se posa avec froideur sur le jeune homme ... Comme pour le dissuader de parler plus ... En vain, la curiosité de ce dernier semblait bien plus forte ... *
Yosé : "Z'êtes une nouvelle recrue d'la maison ? J'veux dire une zelle de compagnie ? Parce que si c'est l'cas ... "
*La jeune femme souleva doucement son jupon et sortit de sa jarretière a dague d'argent et d'onyx qu'elle plaça sous la gorge du jeune homme en secouant négativement la tête .... *
"Vous tenez à votre vie ? ... Si oui ... contentez vous de me dire si quelque navire en expédition cherche un équipage en ce moment .... Si vous n'avez rien à me dire à ce sujet ... je vous conseille sérieusement de la fermer ! "
*L'homme avala nerveusement sa salive, sa pomme d'Adam fit lentement coulisser la dague tandis qu'il levait la main pour prendre la parole ... *
Yosé "Oui ... oui oui ... y a ben quelqu'un qui cherche un équipage mais ... mais .... "
*La dague avança légèrement sur sa course, entaillant les chairs de l'homme ... *
"MAIS ????? "
*Ce fut un de ses amis qui prit la parole aussitôt ... *
Raymond : "Mais ça porte malheur d'avoir une femme à bord ..."
*Il cracha par terre avec rage ... Chise le regarda et plissa légèrement les yeux ... autour d'elle une légère aura bleuté l'entourait tandis que ses ailes s'assombrirent un peu plus .... *
"Pas de femmes hein ? .... "
Raymond : "C'pas contre vous Mamzelle mais ... "
"SON NOM ? "
Raymond : "Hein ??? "
"Je veux ... Le nom du capitaine de ce navire .... "

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   14.07.11 23:42

Raymond : "Edward l'infâme ... recherche des gens mais ... mais ... "
Yosé : "Mais personne n'est assez fou pour aller sur son navire mamzelle il ... "
P3 : "Il fait la peau a qui ne lui obéit pas à la lettre et croyez moi c'est pas des histoires ... "
"Son navire ? ... Comment est il ? "
Yosé : "C'est le plus beau navire de l'océan ... Pas ben grand non ... mais d'une rapidité sans pareille ... Vous l'retrouverez facilement ... C'est celui avec les voiles noires et un pavillon tout bordeau .... "
"Pas de symboles ? ... Juste ... un monochrome ? "
Raymond : "Nan mamzelle ... juste la couleur du sang qu'il verse ... Le pavillon est teint directement dans l'sang d'ses victimes .... "
*Chise hocha la tête avec intérêt ... et avala le reste de son verre d'hydromel avant de le poser brusquement sur la table *
"Le recrutement ... où a t'il lieu ? "
P3 : "Dans la taverne nommée le Lieu rouge mamzelle ... Mais vous devriez vous habiller en homme ... si vous voulez avoir une chance de monter à bord .... Mais ne faites pas ça ... ça ... "
Raymond : "S'rait vraiment dommage qu'une donzelle comme vous s'fasse tuer ... "
*La nymphe se leva et plaça sa cape sur son dos avant de cacher son visage dans la capuche de l'étoffe ... Elle se contenta de prononcer sans animosité en direction des pêcheurs : *
"Merci de vos précieux renseignements ... Prenez donc une tournée de ma part ... "
*Elle déposa une petite pièce d'argent sur la table et quitta la taverne à grandes enjambées ... Spinn sortit la tête de la besace et la nymphe le souleva doucement ... *
"Mon Grand ... c'est le moment de voir si tu peux vivre dans les cales d'un navire et décimer les rats .... Nous allons trouver ce Edward ... et embarquer sur ce bateau ... Mais d'abord ... "
*Elle replaça doucement le félin dans sa besace avant de prononcer avec calme ... *
"Les affaires d'homme .... "
*avec vivacité, la petite blonde se dirigea vers les échoppes encore ouvertes la nuit et se mit en tête de faire ses courses ... Une heure plus tard, elle entrait dans une auberge et réclamait une chambre .... En entrant dans cette dernière, elle posa ses achats au sol et se laissa doucement tomber sur le lit d'une dureté extrème ... Spinn sortit en s'étirant de la besace tandis que Chise lui donnait de l'eau et quelques morceaux de viande séchée .... Et sortait un petit carnet à la reliure de cuir sur lequel elle commença à noter .... *
[J'y suis ... j'y suis si proche de cette rupture avec ma terre nourricière ... Mais comment faire pour vivre encore sur ce sol que j'ai foulé avec toi ... chaque pas fait mourir les herbes ... Chaque pensée génère un cyclone ou un orage ... Jonath avait raison je suis dangereuse ... Je ne présente aucun intérêt pour cette terre ... du moins pas dans cet état ... Alors je la quitte et vais aller noyer mon chagrin dans le domaine du descendant de Poseidon ... Qui sait ? peut être vais je le rencontrer .... ? Et toi ? ... Toi ma chère âme ... où peux tu bien être ... ?quand tu es parti sans me dire où tes pas allaient te mener ... pourquoi ne m'as tu emmenée ... J'ai ce sentiment douloureux d'abandon qui me fait douter de ton amour en chaque instant ... pourtant la douce plume et mes pouvoirs de plus en plus puissant m'assurent de notre amour réciproque mais alors ? ... mais alors .... si tu m'aimes autant ... pourquoi es tu parti ... pourquoi as tu fui cet amour qui ne faisait que naitre .... mon coeur mon âme .... je ne cesserai de t'aimer ... mais je ne peux faire souffrir cette terre plus que de raison alors ... Je vais partir en mer ... J'espère y survivre et te retrouver à mon retour ... un jour ... ]
*La plume glissa encore quelques instant sur le papier déjà jauni ... elle ferma alors le carnet, et enfoui son visage dans l'oreiller ... un instant la sensation du corps de Setsuna s'empara d'elle ... son odeur acidulée .... sa chaleur enivrante ... Elle se mordit les lèvres et quelques larmes coulèrent silencieusement sur ses joues, tandis que la petite blonde serrait les draps de toutes ses forces , se laissant sombrer peu à peu dans le sommeil ... *

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   15.07.11 12:21

*Quelques rayons du soleil filtrèrent dans les interstices, des volets, caressant la peau blanche de la nymphe ... elle enfouit son visage un peu plus dans l'oreiller .... Elle avait de nouveau son odeur ... et pouvait presque sentir sa main dans ses cheveux ... Un instant encore elle eut du mal à songer que tout celà n'était que chimère et qu'elle était seule ... Elle ouvrit les yeux lentement, le regard froid se posa sur la pièce à la recherche de Spinn ... Ce dernier dormait sur la chaise que Chise avait posté près de la fenêtre pour lui ... Elle esquissa un sourire et se leva sans un mot .... Alors elle ouvrit les sacs de la veille ... Le félin ouvrit un oeil, puis l'autre et contempla avec curiosité le spéctacle de la jeune femme déballant ces vêtements .....*
*Chise sortit tout d'abord une culotte qui arrivait juste en dessous des fesses d'un noir profond qu'elle enfila ... Puis une longue bande d'environ 1m20 faite d'un coton si serré qu'il était inextensible .... et 4 épingles à nourrices .... Elle entoura sa thorax de cette longue bande, comprimant sa poitrine afin de lui donner le plus possible l'apparence d'un torse d'homme ... Quand le résultat lui parut satisfaisant, elle épingla la bande et tenta de respirer convenablement ....*
< je regrette quand même outremer .... où ne femme peut être capitaine pirate et respectée .... >
*Elle sortit de son sac une chemise de pirate blanche à coupe masculine , un Corsair d'un noir profond et un Tricorne de la même couleur .... Elle enfila le pantalon de toile, puis la chemise, qu'elle ceint d'une ceinture de cuir noir dans laquelle elle passa son épée, Par dessus, un gilet sans manche de velours noir venait accentuer le côté masculin .... Enfin elle releva ses cheveux qu'elle accrocha avec diverses épingles avant de les coincer sous le tricorne ... Leur longueur ne la trahirait pas ... ils étaient bien d'une longueur mixte ... Le carmin de ses lèvres porteraient par contre sans doute plus atteinte à son identité ... mais ça elle ne s'en doutait ... Elle se regarda dans le miroir et hésita presque à se dessiner une moustache mais .... *
< mais avec les embruns ça serait un mauvais plan si je me retrouvais rasée sans le vouloir ... >
*Enfin elle sortit de lourdes bottes de cuir noir qu'elle enfila ... Un coup d'oeil à la glace lui assura que le déguisement était convaincant .... Et elle ne plus s'empêcher de tester sa voix, la rendant plus grâve .... *
"Salut ! Où est c'que j'dois signer ??? " ((Coperight Mulan ^^))
*Spinn semblait regarder la scène avec une indifférence totale .... La jeune nymphe nourrit sa peste à poil, l'enfouit dans sa besace marron ... et laissa ses anciens vêtements dans la chambre ... Elle paya pour cette dernière et quitta la taverne avec la sensation qu'elle était entrain de faire une connerie qui qui coûterait peut être sa vie.... *

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   17.07.11 17:47

*Chise errait dans les rues à la recherche de la fameuse taverne ... Son déguisement devait être plutôt convaincant ... puisque les seuls passants qui se retournaient sur son passage, le faisait à présent pour détailler ses ailes ... et plus seulement son corps .... *
"Bien ... alors .... le lieu rouge ... ha ... c'est ici .... "
*La taverne semblait très ancienne, et s'il n'y avait eu le poisson dessiné juste en dessous, Chise n'aurait peut être pas compris ce que "Le ieu rug " signifiait ... Elle poussa la porte et jeta un regard circulaire à l’intérieur de la taverne ... presqu'aussitôt, elle repéra la table où se trouvait un début d'équipage (4 matelots pour être exact ...) ... Elle prit une grande inspiration et s'avança avec fierté, la mâchoire serrée avant de se camper devant les hommes qui semblaient chargés du recrutement ... *
"Je cherche Edward l'infâme .... Est ce que l'un de vous réponds à ce nom ? "
*L'un des hommes ... Le plus gradé sans doute, se mit à rire grassement ... Aussitôt les 3 autres suivirent, comme ayant peur de la réaction de ce dernier .... La nymphe croisa les bras en réaction et ne dit rien, se contentant de hausser ses sourcils blonds .... *
Gradé : "Et qu'est c'que tu lui veux au Capitaine Edward hein ?"
"Je voudrais faire partie de son équipage ... "
*L'homme se mit à rire à tel point que quelques larmes coulèrent le long de ses joues, faisant naître des sillons clairs au milieu de la crasse et de la poussière ... *
Gradé : "Allons on aura tout vu ... Tu t'es regardé gamin ? t'es pas plus grand qu'un nabot .... Et tes bras sont même pas d'la largeur d'une planchette de navire .... "
"Et ? .... "
Gradé : "Et tu survivras pas deux jours en mer gamin ... "
"Laissez moi une chance de prouver le contraire .... "
Gradé : "Ho mais y a pas d'problème gamin ... tu vas pouvoir le prouver, et tout'suite même parole de James ! Tu vas passer l'épreuve comme tout le monde ... Et si t'arrives tu s'ras des nôtres ... "
"L'épreuve hum ? ... "
James : "Ouai mon gars ... Parfaitement .... Tu vas battre un d'ces matelots ... Si tu l'bats .... tu restes ... sinon .... Paix à ton âme .... "
*Chise observa un instant les hommes ... de grosses brutes dont les coups seraient sans aucun doute mortels .... mais dont la musculature surpuissante les rendrait sans doute lents ... à supposer qu'ils n'aient aucun pouvoir bien sur .... *
"J'accepte ... "
*Les matelots sifflèrent de mépris et se frottèrent les mains, comme se délectant à l'avance du festin qui leur était offert ... *
James : "Tas du cran gamin ... Mais c'est pas ça qui t'sauvera .... Tu combattras Gill ... Dehors ... Allez DEHORS ! "

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ovilan, cité de l'Océan   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ovilan, cité de l'Océan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Cité Soleil, Evens serait le plus riche des pauvres
» Fort-St Michel lieu macabre devenu le Cité Soleil du Cap-Haitien
» L'intervention ratée à cité soleil, à qui la faute ?
» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil
» La cité de Thelxépia

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Outremonde :: RPGs :: Lieux divers et variés-
Sauter vers: