AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Vaste forêt

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
AuteurMessage
Komra

avatar

Masculin
Nombre de messages : 193
Age : 29
Race : Humain
Date d'inscription : 01/02/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Convocation, voir et toucher l'immatériel.
Localisation:
Equipement: La Lanterne Obscure.

MessageSujet: Re: Vaste forêt   10.02.11 21:05

*Le petit fantôme gelé et bruyant ne vit rien venir et eut le souffle coupé par la poigne de l'ange subitement transfiguré. Quand celle-ci le lâcha, il chuta lentement, se tenant la cage thoracique en haletant, comme choqué.*
Komra et Calissandre: "Stellaaaa !"
*Le convocateur et son compagnon enlanterné arrivèrent sur les lieux d'un pas qui se voulait vif sans arriver à l'être, en faisant attention attention à ne pas glisser sur la neige ou les racines.*
K:"Ah, ma petite Stella ! Tu n'as pas l'air en forme dis-donc..."
*Le convocateur posa la lanterne à ses pieds et prit dans ses mains le petit esprit bouleversé, puis regarda aux alentours.*
< Je ne vois pas sa carte... Mais ça ne suffit pas à expliquer son état...>
K, à Jonath :"Oh ! Je ne vous avais pas vu, euh... monsieur ? Vous... êtes originaire de ces lieux ? Par hasard, vous n'auriez pas vu une carte un peu spéciale dans les environs ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yetinouard.deviantart.com
Jonath
Pilier d'Outremonde
Pilier d'Outremonde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 436
Age : 28
Race : Séraphin
Date d'inscription : 16/02/2008

Feuille de personnage
Pouvoirs: Dieu de la Guerre
Localisation: Généralement dans sa tour.
Equipement: En change tout le temps.

MessageSujet: Re: Vaste forêt   11.02.11 23:10

*Jonath assista à la scène sans vraiment s'y intéresser, toujours en train de se réveiller. Il regarda Morgane partir, Wyrie attaquer Stella et s'en aller elle aussi. Il bâille, croisant les bras, puis regard le nouvel arrivant.*
-"Une carte? Au moins tu fais preuve d'un peu de respect et ne me parle pas comme si j'étais un chien...je pense que c'est Wyreless qui la possède. Ou Morgane, je n'ai rien vu quand je me suis réveillé."
*Il passe une main dans ses cheveux, les remettant en arrière.*
-"En parlant de cette Morgane, je pense que je vais lui régler son compte et lui apprendre les bonnes manières. Personne ne me traite comme un moins que rien sans en subir les conséquences..."
*Il fronce les sourcils, visiblement énervé.*
-"Bon courage pour votre recherche, je dois rendre visite à quelqu'un."
*Et d'une vitesse plus que surnaturelle, l'homme disparaît du champs de vision de Komra.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.fanfiction.net/u/1465579/
Komra

avatar

Masculin
Nombre de messages : 193
Age : 29
Race : Humain
Date d'inscription : 01/02/2011

Feuille de personnage
Pouvoirs: Convocation, voir et toucher l'immatériel.
Localisation:
Equipement: La Lanterne Obscure.

MessageSujet: Re: Vaste forêt   15.02.11 6:14

*Komra n'eut le temps de réaliser ce qu'avait l'air d'être l'homme qui se tenait là que quand il releva la tête pour voir qui faisait preuve d'à la fois autant de rudesse et de familiarité. Surpris, il tenta de bien mémoriser les noms que la créature ailée lui lançait pèle-mêle, tout en se concentrant sur ses perceptions mystiques pour essayer de savoir ce que pouvait être au juste cet être ailé. Clairement pas une Belphe ni une Elhaym, sans doute pas un simple métamorphe, trop étrange et lointain pour un Ebudan, et les ailes trop régulières aussi... Une énigme totale, qui avait l'air de se balader comme si de rien n'était en pleine nature. Quel était donc ce monde de fou ? Et sa vitesse, digne d'un champion d'Eden ! Le convocateur resta un instant abasourdi avant de reprendre son examen de la petite Stella en la déposant dans son élément, la neige, et d'essayer de démêler tout ça.*
< Mmmh, cette créature a parlé d'une Morgane qui pourrait posséder la carte de Stella, ainsi que du fait qu'il lui voulait du mal, puis il est parti avec l'air en colère... Il est donc possible qu'il soit allé la voir. C'est maigre mais je n'ai pas mieux pour le moment sans Yurai pour m'aider à suivre les pistes qu'ils auraient pu avoir laissé. Et Stella qui a l'air très affaiblie... Je ne peux pas la porter comme ça, il faudrait lui faire une petite attèle ou quelque chose !>
*Komra s'attela donc à ramasser du petit bois et des herbes pour bricoler comme il pouvait une sorte de petit lit qu'il pourrait attacher sous la lanterne de Calissandre. Cela lui prit un sacré bout de temps, mais dans la neige le petit fantôme semblait s'être stabilisé. Quand soudain, la neige s'arrêta, bientôt remplacée par de la pluie qui l'obligea à vite se mettre à l'abri sous un arbre avec ses compagnons, qui devint torrentielle, puis cessa enfin. L'averse n'avait pas été très longue mais elle parut une éternité aux compagnons, et en particulier à l'esprit du feu qui s'égosillait dès qu'il croyait voir des gouttes tomber trop près de sa lanterne.*
*Finalement, le calme revenant, sans avoir plus aucune conscience du temps, le convocateur se remit en marche avec peine vers la direction du départ de son mystérieux indicateur.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://yetinouard.deviantart.com
Setsuna
Féru(e) de l'Outremonde
Féru(e) de l'Outremonde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 820
Age : 32
Race : Homme oiseau
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: aucun
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Vaste forêt   22.02.11 11:05

*Setsuna traversait la foret à grand pas, se pressant de gagner le lieu que son cœur lui disait abriter ou plutôt enfermé la jeune nymphe. Il marchait vers le nord, son regard noir emplie de colére et d’amertume, il s’en voulait plus que tout de n’avoir par pu protéger celle qu’il aimait. Il ne supportait l’idée qu’il n’ai pas pu tenir sa promesse, sort ou pas sort… Le jeune homme regarda le ciel qui était en cet instant aussi sombre que son âme et se demanda ce que pouvait bien penser de lui la jeune nymphe. Au fur et à mesure qu’il avançait le jeune homme réfléchissait, pourquoi l’avoir enlevé elle et pas lui aussi ?
Un piège ? Le faire venir la sauver pour mieux nous tuer tous les deux… A mesure qu’il avançait les choses ne lui semblait pas clair mais une partie de lui sentait que les enfers avaient un role la dedans. Et il savait qu’en descendant d’Hades il ferait payer ça cher ! Très cher, car on pouvait lui faire tout le mal qu’ils voulaient mais pas toucher à elle… A cette pensé l’obscurité l’entourant devint plus lourd et pesante, presque palpable. Alors que le jeune homme allait quitter la foret, il ressentit en lui une vive douleur qui le fit tomber à terre, à genoux une mains poser dans l’humus il ressentait la douleur de Chise*
« Ma plume… »
*Il serra le poing et se releva, la douleur en lui était lancinante et en fermantles yeux et inspirant bien fort, il fit ce qu’il sut toujours faire pour elle, les stigmates de son dos perlèrent moins de sang que d’habitude… Mais la douleur fut encore plus terrible…
« Tiens bon… Je serais bientôt là… »
Dit il en serrant les dents de douleurs tout en accélérant le pas. L’ombre autour de lui c’était amoindri et il vu à la lisière de la foret un ciel bleu qui lui rappela tant de souvenir qu'il pouvait lui inspiré la jeune nymphe… Cette pensé le fit accélérer encore un peu plus le pas oubliant la douleur physique*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna
Féru(e) de l'Outremonde
Féru(e) de l'Outremonde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 820
Age : 32
Race : Homme oiseau
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: aucun
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Vaste forêt   14.03.11 19:34

*Setsuna et Chise arrivèrent bientôt aux abords de la vaste foret, étrangement à la vue de celle ci le visage du jeune homme devint moins tendu moins crispé... Les voyages l'avaient toujours un peu trop réfléchir, et la fin de cette torture mental allait bientôt se finir. La nuit était tombé sur eux et la douce chaleur du soleil les avait quitté laissant la fraicheur de la nuit s'emparer de l'air. Le jeune homme attacha un peu mieux sa cape et continua de marcher...*
"Nous retournerons voir Khali avant de partir, nous aurons peut être d'avantage de chance que la dernière fois..."
*Dit le jeune homme en espérant faire plaisir à la jeune nymphe...*
"En rentrant si vous voulez je me met aux fourneau, même si je dois bien avoué ne plus trop savoir ce que nous avons dans nos placards...."
*Comme il pouvait dire nous, notre ou nos. Le fait qu'un endroit ne soit rien qu'à eux... Temple de leur amour, nid douillet... Chaque vision du refuge lui faisait de plus en plus aimer le magnifique chêne témoin de leur vie et de leur amour naissant. Setsuna n'attendit pas un geste de Chise et lui prit la main pour parcourir la dernière partie de leur voyage...*

Suite
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna
Féru(e) de l'Outremonde
Féru(e) de l'Outremonde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 820
Age : 32
Race : Homme oiseau
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: aucun
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Vaste forêt   06.04.11 23:22

*Bientôt ce fut la vaste foret qui fut devant eux, leurs affaires étaient éparpillée à leur coté et c'est sur un tapis de mousse que Setsuna et Chise se retrouvèrent...*
"Ah... Raté... Je visais notre lit dans le refuge... Pardonnez moi...*
*Le descendant d'Hades se trouva bien confus en voyant là ou il venait de les transporter... Il se leva du tapis de mousse et ramassa ses affaires qu'il mit dans son sac avant d'enfiler ses bottes et sa veste... Il regarda le ciel qui était couvert d'étoiles... Le vent soufflait sur son visage et dans ses cheveux en un doux contact qu'il apprécia un instant avant d'observer là ou ils pouvaient bien se trouver...*
"J'ai peur que le refuge ne soit pas vraiment à coté..."
*Setsuna tenta un instant de comprendre là ou il avait bien pu rater leur passage entre les enfers et le refuge et ne comprit pas... Ses pouvoirs étaient bien plus compliqué à contrôler qu'il ne pensait et il lui était étrangement plus facile de s'en servir avec l'aide de ses sentiments plutôt qu'avec sa simple raison et volonté...*
"Nous allons devoir marcher..."
*Dit il l'air presque content... La douce nuit de printemps leur offrait un cadre agréable et après les enfers la nature lui faisait le plus grand bien... Retrouver celle qu'il aimait dans ce cadre, marcher à ses cotés la nuit durant... Peut être la journée ne lui déplaisait pas au contraire, il pourrait parler un peu trop... écouter les silences... Et profiter de la présence de la jeune femme... L'avoir pour lui tout seul sans penser à demain. Le jeune homme inspira et esquissa un sourire à Chise.*
"En avant ?"
*Lança t'il joyeusement...*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Vaste forêt   06.04.11 23:39

*Chise serrait Spinn dans ses bras et au moment ou elle atterrit au sol , laissa le petit chat s'échapper de ses bras .... Elle était pâle ... Et elle comprit alors ce que signifiait l'hiver de Perséphone .... Tout ce temps aux enfers .... Sans contact avec sa nature ... avait fatigué son corps .... Son énergie s'était déchargée .... et rien ne lui permettait de retrouver sa vitalité là bas .... Elle n'avait jamais passé suffisamment de temps aux enfers auparavant pour s'en rendre compte .... La nature n'était pas seulement dépendante d'elle .... Elle même .... était devenue dépendante de la nature .... Elle émit une légère grimace à ce constat et se décida de reporter cette frustration sur .... le premier présent .... *
"Mais prévenez quand vous faites ça idiot !!!! Spinn aurait été mort de trouille si je l'avais pas pris dans mes bras à temps !"
*Le vent doux qui soufflait sur son visage lui passa l'envie de râler ... Elle se contenta de ramasser ses affaires en silence, les tassant dans sa besace ... Elle releva le visage, un courant d'air balaya ce dernier, rejetant les cheveux blonds en arrière et dévoilant son visage aux yeux fermés .... Tandis qu'elle murmurait simplement ....*
"C'est le printemps .... "
*Elle se rendit alors compte qu'elle avait toujours le livre de Cyrano dans la main ... elle esquissa un sourire et le rangea dans sa besace .... Ses pieds nus caressaient la terre douce .... elle s'approcha d'un arbre qu'elle frôla doucement, et posa son front contre ce dernier ... de petites particules sortirent du sol .... entourant Chise et l'arbre .... comme un couple, tandis que la jeune femme prenait une profonde inspiration, la forêt changea légèrement, imperceptiblement ... devenant plus lumineuse ... plus vivante .... Elle semblait murmurer des mots étranges à l'arbre ... sans réelle signification, mais avec une rythmique particulièrement mélodieuse .... Lorsqu'elle détacha son front de l'écorce ... les particules lumineuses persistèrent un instant autour de la nymphe .... et pénétrèrent brusquement dans son corps .... Sa peau qui pouvait paraître si pâle, reprit alors une couleur plus rosée ... Tandis que la nymphe recouvrait de nouveau, toute sa vitalité .... et ses sens décuplés .... Elle sentit l'odeur du lichen .... elle sentit le vent sur son visage ... elle sentit .... *
"Khali va mal .... Allons y vite Setsuna sama .... désolée de vous presser dès notre retour...."
*Alors elle engagea un pas rapide vers l'abris de Khali, tandis que Spinn était encore occupé à faire ses griffes sur un bouleau ....*

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Setsuna
Féru(e) de l'Outremonde
Féru(e) de l'Outremonde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 820
Age : 32
Race : Homme oiseau
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: aucun
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Vaste forêt   06.04.11 23:54

*Setsuna prêt à partir regarda la jeune femme s'approcher de l'arbre et procéder à une sorte de communion avec celui ci... Mais d'avantage qu'avec cette arbre la jeune nymphe semblait renouer avec la foret... Avec sa foret et le jeune poète ne pu s'empêcher de contempler ce spectacle semblable à nul autre... Quand la jeune femme brisa le contact avec l'arbre le jeune homme fronça les sourcils*
"Allons y alors !"
*Le jeune homme partit légèrement en avant tendant sa main en arrière pour que la jeune nymphe lui prenne la main. Il marchait d'un bon pas... Le retour sur la terre des vivants lui faisait une sensation étrange et moult sentiments et sensations semblaient se bousculer en lui... Un sentiment émergeait néanmoins de tout ce fatras... L'amour... L'amour qu'il avait pour cette petite nymphe... Il tourna son visage vers elle et lui esquissa un sourire maladroit...*
"Pardon... Je voulais vous faire une surprise... Et euh bah... Voila... ça a pas marché comme prévu..."
*Le jeune homme marchait en regardant le ciel, les étoiles n'étaient pas pareilles ici... Plus brillante... Plus vivante... Tout comme lui en cette instant. Il profitait des derniers moment de solitude avec la jeune femme... Les derniers moments privilégié qui allaient s'effacer avec son devoir...*
"Nous y serons vite !"
*Dit il pour rassurer Chise qu'il sentait inquiète à ses cotés..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Setsuna
Féru(e) de l'Outremonde
Féru(e) de l'Outremonde
avatar

Masculin
Nombre de messages : 820
Age : 32
Race : Homme oiseau
Date d'inscription : 25/03/2009

Feuille de personnage
Pouvoirs: aucun
Localisation:
Equipement:

MessageSujet: Re: Vaste forêt   15.05.11 13:37

*Setsuna marchait aux cotés de Chise le long de la rivière qui finissait sa course dans la mer de l'Est... Ce chemin devait les mener jusqu'à la cité de Luxuria dernier lieu de vie d'Alcide qui régentait maintenant les enfers en l'absence du descendant d'Hades. Setsuna avait finit par ne plus parler, en fermant les yeux il pu voir un court instant une bribe de son autre vie... Il se trouvait devant une toile entouré de beaucoup de monde mais nul part il n'y avait Chise... Il vit un visage qui lui sembla reconnaitre quand un bruit dans la foret le fit revenir à la réalité alors qu'il manquait de trébucher...
Étrangement il n'avait plus envie de parler, juste se rappeler du refuge, de leur nid à eux... Rien qu'a eux...Il déglutit étrangement cette pensée lui sembla rassurante et presque une illusion... Il chassa cette idée qui n'était pas de lui et sans trop savoir pourquoi sentit la douce saveur du thé qu'il préparait dans leur refuge... Ce thé autour du quel tant de chose c'était partagé... Alors que son esprit se perdait et son regard gagnait l'horizon en un air sérieux des petits vers vinrent naitre alors que son coeur battait étrangement...

Le feu de bois brûlait au cœur de la chaumière,
Tout deux avaient lancé dans le bûcher sans fin
Un bout de son passé et beaucoup de chagrin.
Les visages sereins flamboyaient par éclair

Renvoyaient à la nuit des silhouettes si fières,
Quand les ombres dansaient derrière sur les pins.
Les rires fleurissaient comme lys au jardin,
Gerbes de joie, de feu, de folie, de lumière...

Alors quand tout ceci ne fut plus que des cendres,
Le poète posa dessus une théière émoussé
Pour servir à chacun une tasse de thé :

Ce thé si fin qu'on boit au début de l'été,
Ce thé si délicat qu'on le crut fait de fleurs,
Si amer et si chaud, qu'il réveilla son cœur.

Le poème achevé Setsuna chercha la main de la jeune femme et la prit dans la sienne en la serrant de crainte sans doute de la perdre... Il regardait droit devant lui en ce demandant si tout deux regardaient bien dans la même direction...*
"Je t'aime..."
*Dit il a voix basse et presque éteinte.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crohe Vivien

avatar

Nombre de messages : 60
Race : Fanatique de la virgule.
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Vaste forêt   01.08.15 16:30

Une lumière tiède perça les épaisses feuilles d'un figuier mâle, traversant un voile statique et lumineux de poussière, pour finalement faire profiter le sol pavé d'herbes folles de la chaleur de ce premier rayon du jour. C'est à cet endroit, autant magnifique que varié et dense en population végétale, que depuis quelques matins comme celui-ci, insatiablement similaires, gisait le corps. Bien qu'il semblait inanimé, sous son épaisse et poussiéreuse crinière, végétale en devenir, en dessous encore des paupière closes de l'amas s'agitaient d'étranges songes.

...Crohe entra dans le salon, après avoir généreusement frappé à la porte. Tout était de bois, et tout craquait -le parquet, notamment, craquait, mais il craquait riche, il craquait luxueux; il craquait bien. Mais de demeure aussi luxueuse, Crohe n'en avait jamais fréquenté, tout juste avait-il pu imaginé celle du Compte, mais il n'aurait pas pu comprendre certaines choses, comme par exemple la chaleur cuivrée que reflétait la lampe à huile sur le bois. Un homme l'attendait, confortablement installé dans un grand fauteuil. Sans le dire, il proposa à Crohe de prendre place en face de lui.

Le corps eu un spasme. Il toussa sèchement un bon nombre de fois, ce qui remua la poussière et le fit tomber de sa place assise. Péniblement et à plusieurs reprises, il tenta sans force de se redresser, ou de se retourner, ou de bouger. Ce corps n'arrivait à rien. Il agissait comme une marionnette désarticulée tentant de se prendre en main seule.

Les deux homme ne se dirent rien au début. Crohe semblait gêné dans cette posture, il ne cherchait pas ce qu'il avait à dire, il cherchait comment le dire. Il bloquait. Son interlocuteur prit la parole, se voulant compatissant. Il expliqua que s'il en était là, ce que tout n'était pas perdu, qu'il devrait s'accrocher à ce qui reste, et rattraper ce qui n'a pas été. Crohe avait la bouche grande ouverte. Il n'avait pas l'air de bien comprendre. Il n'avait l'air de rien d'ailleurs. L'individu eu un second sourire, plus strict cette fois-ci, et lui dit:

"Lève-toi !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crohe Vivien

avatar

Nombre de messages : 60
Race : Fanatique de la virgule.
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Vaste forêt   08.08.15 18:17

Entre chien et loup, la rosée n'est jamais que des gouttes d'eau froides. Situé au même endroit, il demeurait. L'atmosphère qui régnait n'avait rien à voir avec celle de la veille, ou de l'avant-veille, et tristement se montrait très froide, ainsi que très changeante. Il n'avait pas vraiment réussi à se relever. Tout juste s'était-il remit à sa place assise d'origine, plus par coïncidence que par conscience. Et pourtant, solidement accroché à la nostalgie de ce qu'il fut, Crohe...

... sorti de l'auberge Hèmkade, aveuglé par le roulement des passants parcourant les bassins des Augustins couplés au soleil de mi-journée. Il avait négocié deux nuits durant sa liberté à un marchand mécontent des services que Crohe lui avait rendu. L'individu paraissait faiblement, de carrure, bâti pour les choses de la négoce et de l'alcool. Il n'en était rien. Cependant, Crohe pu profiter d'un règlement de compte pour disparaître; ils connaissaient son visage, mais ils l'avaient déjà oublié. De fait, il s'était sorti d'affaire. Mais il continuait à lutter de ses forces toutes entières, de tout son être, pour se redresser.

S'il avait ouvert les yeux, il aurait pu regarder quelque chose de plus effrayant que toutes les suggestions qu'il avait pu avoir en cauchemars. Il ne pu contempler sous son regard citadin émerveillé l'apparition de couleurs nouvelles, qu'il n'avait jamais vu ou bien imaginé, ou encore des végétaux dont l'existence ne lui seraient jamais venus à l'esprit. Seulement, toute son attention était focalisée sur ses appuis, et était dans l'incapacité de voir, tout autour de lui, la flore en état d'hystérie.

"Mais, c'est le roi qui dit «je veux»". Crohe ignora la remarque au tout premier abord. De tout temps, la démarche d'un premier acheteur fut de passer inaperçu. Jamais il n'eut imaginé que l'on  le reprenne sur une de ses amorces. Mais de bonne mémoire, cette présence d'esprit -bien que traduit par un très banal dicton- avait fait mouche: Crohe n'en trouva pas le sommeil, et ce deux nuits de suite. Manquait-il de professionnalisme dans la rhétorique ? Atroce remise en question que celle d'un homme au talent unique. Il n'arrivait pas a chasser la pensée néfaste. Il imagina cette fois un gamin. Un gamin dont la méconnaissance semblait rodée. Un collègue; ça crevait les yeux. Un badaud de mioche qui, dans un petit sourire serré, crispé et presque menaçant, lui siffla un mot terriblement spécifique. Un mot oublié, un mot inconnu d'autrui. C'était le véritable prénom de Crohe. Inconsciemment -et s'il l'eu pu, consciemment- il savait que ce fait était impossible. Parfaitement, totalement, absolument impossible; personne ne pouvait le connaître, ni même le reconnaître:  il y avait veillé au grain.

La lutte interne continuait alors que le corps semblait doucement émerger via cette unique certitude persistante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crohe Vivien

avatar

Nombre de messages : 60
Race : Fanatique de la virgule.
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Vaste forêt   09.08.15 3:04

Enfant, Crohe avait affreusement souffert de son incapacité aux choses magiques. Beaucoup de complexes de bien des types peuvent affecter voire nuire à la construction d'un môme; mais l'absence de pouvoir dénote d'un problème à la fois profond et particulier. Les pouvoirs sont souvent héréditaires, et parfois enseignés. Crohe n'avait pas eut le droit à quelque attention que se soit. Il n'avait tout simplement pas été formé à modifier le réel par la pensée. Il ne s'était pas posé la question depuis des années, car il se l'interdisait par souci d'auto-conservation, mais à la fin, qu'avait-il bien pu faire pour se voir exempté d'un don qui caractérisait tout les autres enfants ? Alors ce jour-là, il s'était caché derrière le conservatoire, dans une ruelle peu passante -un fait qui n'avait, d'ailleurs, aucune espèce d'importance- et, la tête coincée entre les genoux, il s'était permit d'être faible face à sa frustration. Et, déjà à l'époque, personne ne le remarqua...

Aussi le délire devait avoir une répercutions sur la réalité, car du bout de viande desséché put s'extirper tant bien que mal une petite perle d'eau salée. Elle roula le long de la joue craquelée, se laissant glissée sur la pilosité, pour finalement finir son épopée sur le dos de feu-la main de ce corps; main qui eut, à ce contact humide, une réaction à peine perceptible.

... Pourtant, un homme lui demanda pourquoi il était si triste. Crohe-l'enfant avait relevé la tête, mais il ne sut que répondre. En fait, il y avait dans la situation quelque chose de gênant. Quelque chose d'absurde, de ridicule. Mais l'homme parlait, parlait. Il parlait flou. Il parlait étrange. Crohe tendit l'oreille pour mieux comprendre, mais le problème n'était pas là: tout était très audible. Non, Crohe ne comprenait décidément pas ce que cet individu lui disait dans ses mots. Cependant, il comprenait en substance. Il en extirpa le sens. Il était question d'un danger, du danger que représentait ce qu'il était entrain de faire. Crohe ne comprenait pas, il voulait que le discours cesse. Mais le discours continuait. Et soudain, il s'emporta. Tout gamin qu'il était, il possédait la maturité suffisante pour montrer du doigt l'évidence: ce souvenir-ci n'en était pas un; ce fait ne s'était jamais produit. Il eut une très vive réaction d'énervement. Il se leva pour fuir cette étrangeté. Ses genoux, son dos, ou encore tout son corps lui firent atrocement souffrir. Il voulut hurler sur l'individu, mais il avait disparu.

Lorsqu'il ouvrit les yeux, il était debout. Sa gorge était, comme le reste de son corps, totalement atrophiée. La douleur ne lui avait jamais semblé si réelle. Pris de toutes sortes de tremblements, broyés par l'immobilisme, ses membres ne répondaient plus. Il tomba du haut de tout son être, manquant de s’assommer. Mais la chûte n'était rien en comparaison aux deux faits nouveaux qui s'étaient manifestés: tout d'abord, il avait repris conscience -ce qui n'est pas rien- mais surtout, il s'était retrouvé dans cette position à nouveau, reconnaissable entre toutes: la position des humains. Crohe s'était, pour la première fois depuis toujours semblait-il, tenu debout sur ses jambes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crohe Vivien

avatar

Nombre de messages : 60
Race : Fanatique de la virgule.
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Vaste forêt   09.08.15 14:50

Une nuit passa depuis l’événement. Fiévreux mais conscient, il chercha à se nourrir. Il lui restait un petit reste de rongeur à manger. Maigre repas, mais suffisant. Son estomac s'était habitué à ne pas être plein. Chaque bouchée était un défi: la force qu'il mettait à se nourrir était celle du désespoir, et à chaque mouvement, il gâchait ses dernières énergies à tenter d'en recouvrir. Il put finir sa charogne. Il attendit la digestion effectuée pour tenter de nouveau de se relever. La mémoire du corps était surprenante. Il essaya en vain de prendre appuis sur un chêne, s'aidant de ce qui furent ses mains. Malheureusement, mémoire et conscience sont insuffisantes; il reprit, pour se déplacer, sa condition de quadrupède.

Il se glissa entre les arbres, lentement et bruyamment. Il avait notion que ce manque de discrétion, en tout autre endroit, lui aurait certainement été fatal. Mais depuis qu'il vivait dans cette immense forêt, il n'avait jamais eut d'agression de la part de quoi que-ce soit. Seulement, l'ambiance de la flore était particulièrement excitée, colérique, oppressante. Il n'avait jamais vu son habitat se comporter de cette manière; ne sachant que pressentir, il s'imagina que c'était signe de danger. Il voulut fuir, il voulait toujours fuir.

Mais il n'avait jamais eut la moindre notion d'orientation, et la vie animale ne l'avait pas non plus armé dans ce sens. Il n'était pas très doué en tant qu'animal. Alors, prit de panique, il se mit à galoper de part et d'autre du petit cercle de forêt que constituait "son territoire". Il en avait oublié son économie de forces. Il gâcha jusque dans ses derniers retranchements son énergie, et ce pour échapper à sa peur stérile. Une fuite rythmée par de nombreuses haltes, tentant d'entendre son ennemi invisible, ou encore de demi-tours à la simple vue des feuilles inhabituellement rougeoyantes, ou bien d'accélérations emportées par le sentiment de reconnaître "la sortie". Il tourna ainsi, des heures durant, en rond. Il échoua enfin, à bout de forces, aux premiers abords d'une source d'eau abondante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chise
Admin et Pilier d'Outremonde
Admin et Pilier d'Outremonde
avatar

Féminin
Nombre de messages : 9923
Age : 32
Race : Mi Hamadryade - Mi Démone
Date d'inscription : 25/09/2006

Feuille de personnage
Pouvoirs: Contrôle de la Nature
Localisation: Vaste Forêt
Equipement: Une besace, une épée et une dague ...

MessageSujet: Re: Vaste forêt   03.12.15 11:11

*Parvenue de nouveau dans la vaste forêt, Chise leva une main, aussitôt des lianes tombèrent d'un arbre et se tressèrent lentement en un panier solide*
< Bien ... Voyons cette liste .... Laurier, Belladone, Digitale, Pavot,... hé bien hé bien hé bien ... On dirait que l'alchimiste sers de mauvais desseins ... Moi qui croyais que l'alchimie naissait d'une sorte de magie blanche, je vois que j'ai encore pas du écouter mes cours petite ... Ou alors il est suicidaire et veut être sur de pas louper son coup ? >
*Tenant la liste d'une main, elle la parcourait du regard, à chaque nouvelle ligne , d'un geste du poignet, elle faisait apparaître la plante en question dans le panier. Ce dernier se remplissait, lentement mais surement, de plantes aux formes, couleurs et odeurs diverses*
*A la dernière ligne, le panier était rempli à ras bord ... Chise grimaça ... est ce que c'était réellement une bonne idée de fournir autant de plantes à un alchimiste ? Et D'ailleurs depuis quand les alchimiste se servaient de plantes ? Il lui semblait pourtant qu'ils étaient plutôt spécialisés dans les minerais ... Et cherchaient plutôt l'or que les potions ... *
*Un instant elle pensa à Outremer, si Morgane Swiftblade avait connaissance d'un Alchimiste, nul doute qu'elle l'enfermerait dans sa cale jusqu'à ce que cette dernière soit remplie d'Or ... Elle se posa la question intérieurement ... Est ce qu'un Pirate qui serait alchimiste aurait encore une raison d'être Pirate ? Sans doute pas ... *
"Bien ... retournons y ...."
*Elle saisit le panier et se remit en marche vers le village de l'Ouest ... ces aller -retour incessants commençaient à lui taper sur le système ...*

_________________
- Ca te réjouit que j'ai eu le cœur brisé.
- S'il peut être brisé, ça veut dire qu'il bat encore ....

Once upon a time, Emma Swan / Killian Jones.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://outremonde.myblog.fr
Crohe Vivien

avatar

Nombre de messages : 60
Race : Fanatique de la virgule.
Date d'inscription : 10/12/2013

MessageSujet: Re: Vaste forêt   03.12.15 13:49

La colère rend bête. Cet état n'est généralement déclenché qu’intellectuellement ou émotionnellement, et Crohe en avait oublié les traits. Il était donc là, rouge d'énervement, cherchant au sol la trace qu'il avait perdu depuis longtemps, retournant énergiquement ce même sol avec les doigts; ce qui l'énervait aussi: l’inefficacité de ces paluches imbéciles aux bouts ronds. Il devait être relativement loin de la cascade à présent, et son dos commençait à lui faire mal. La dite colère fut difficile à gérer, et pour se faire, il avait jeté divers projectiles à travers les branches feuillues, parfois des pierres, mais le plus souvent des pommes de pin; sa colère idiote s'estompa, exténuée, par terre. Oui: il avait mal au dos. Mais, bien que perdu et sans solution, Crohe retenta ce qu'il avait déjà tenté des dizaines de fois sans se rendre compte qu'à l'évidence il avait déjà réussi: quitter la cascade; ce qui fait de lui un idiot déterminé. Une fois remis de son manège, il reprit sa "route", c'est à dire pour être précis qu'il avançait aléatoirement dans l'épaisse foret en forçant le pas. Mais après quelques temps, la faim prenait le dessus sur tout autre intérêt. Il s’arrêta au premier truc supposons comestible qu'il trouva: un fruit, qu'il dévora adossé à un arbre.

Il était encore plein d'énergie, comme si quelque chose en lui avait lâché du lest, libéré d'une enclave.
Il repensa à la cascade, puis à la nymphe; drôle d'être. Il ignorait sa nature, il n'en avait jamais croisé avant. Son constat animal fut à ce moment que tout ceci était désespérément végétal, et la bête qu'il était fut spontanément, et à cette idée, prise d'une nausée botanique. Saturation par les année, y'a tout ce qu'on mange, y'a tout ce qu'on tue; et tout ça n'est ou ne mange que du végétal. Horreur. Et de surcroît, une apparition humanoïdo-végétale restait gravée dans sa mémoire. Tout ceci était beaucoup trop. Il était d'une humeur de chien. Toute son aigreur elle aussi pesait sur son ventre, et ce fruit était trop acide. Pourquoi s'était-il lancé à la poursuite de la nymphe, au fait ?
Il accusa le coup et son regard se baissa au sol, pour bienheureusement constater de toutes fraîches traces, et bien chanceux qu'il était, il oublia la question de la provenance  de son obstination: regonflé, il se dirigeait à présent , suivant les traces ,vers le village de l'Ouest, où, rappelons-le nous, il ne se rappelle pas. Et à présent, son épaule lui tirait un peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Vaste forêt   

Revenir en haut Aller en bas
 
Vaste forêt
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 39 sur 39Aller à la page : Précédent  1 ... 21 ... 37, 38, 39
 Sujets similaires
-
» [Bande] Gobelins des forêts
» [HRP] Description de la forêt
» Une petite leçon dans la forêt
» La forêt morvandelle
» [Gobelins des forêts] Les "Bones Basha"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Outremonde :: RPGs :: La vaste forêt-
Sauter vers: